Voir les messages sans réponses
C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez
 

 C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy   C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy EmptyJeu 5 Oct - 21:31

Once upon a time.
Julian et Rosy.

Regard rapide sur son reflet dans la glace, Julian à l'air plus songeur que d'habitude. C'est vrai que les soirées entre Cast-Members, il s'y rend tout le temps sans vraiment prendre le temps de se changer, de se préparer... C'est juste pour s'amuser avec des collègues parmi tant d'autres, c'est juste pour cracher sur les guest qui t'ont pourris ta journée, c'est juste pour boire un verre en bonne compagnie, et oublier pendant quelques heures, que demain tout recommence. Puis ces soirées, elles se font de plus en plus chez des petits jeunes. Tous les collègues de son âge commencent à se maquer, et les sorties du genre, ils les évitent, toujours une bonne excuse à la bouche, comme la femme les attend, les enfants à doucher, ou encore l'accouchement de leur femme. Julian lui, n'a aucune excuse pour feinter la nouvelle génération, qui voit en lui, un bon modèle de carrière à Disneyland. Toujours avides de questions en tout genre, parfois un peu trop collants. Au point ou il en était, Julian ne savait même plus ou était réellement sa place. Avec ceux de son âge qui se morfondent dans un monde bien trop sérieux et ennuyeux, ou avec les plus jeunes, légèrement trop immatures et rêveurs... Les soirées dans une équipe ou dans l'autre ne l'attire plus tant que ça, enfin, jusqu'à maintenant. Etrangement ce soir, il est plutôt impatient de s'y rendre à cette soirée, et il est là, vérifiant que ses cheveux sont en place ou que sa tenue est soignée, branchée... Il espère qu'elle sera là. La jolie rousse de l'autre fois.

Elle, c'est Rosy. Il ignore un peu tout d'elle, mais il y a quelques semaines, il l'a aperçu lors d'une soirée chez Miller. Grande, élancée, de longs cheveux roux. Ils avaient discuté, assez pour qu'il sache qu'elle vend des friandises à Disneyland, et qu'elle s'appelle Rosy. Pour le reste, ils avaient dansé, longtemps, l'un contre l'autre, à tel point qu'il s'était déjà imaginé rentrer avec elle le soir même. Mais une autre fille a débarqué, lui ressemblant énormément d'ailleurs. Et elle l'a entraîné vers la sortie, prétextant qu'il était déjà trop tard et qu'elles devaient rentrer, travaillant le lendemain. Oué, il était plutôt resté sur sa fin. A Disneyland, après le boulot, il l'a aperçu derrière son comptoir. Il s'est permit d'aller acheter une pâtisserie, juste pour échanger quelques mots, la saluer, et matter son jolie sourire. Elle aurait bien rougit d'ailleurs, à le voir là, la cherchant jusque sur son lieu de travail. Pourvu qu'elle soit là ce soir...

La soirée se passe chez Murphy, qu'on ne présente plus. Acteurs à Disneyland depuis longtemps, il est passé par tous les rôles avant d'obtenir celui de Krsitoff sur le live à Hyperion. Grand habitué des soirées, il n'était pas rare qu'il invite du beau monde en semaine, essayant des créneaux ou le plus de cast-members étaient disponibles. Julian était sur les lieux à 20h15, une bouteille entre les mains, histoire de ne pas se pointer sans rien. Jace l'invite à rejoindre tout le monde, et déposant son présent sur un comptoir de la cuisine, il ne peu que remarquer que la soirée promet... Il y a déjà un monde fou partout, dans la cuisine, dans le salon... La musique est déjà forte, il est presque sur que les voisons débarqueront avant minuit. Mains dans les poches, il scrutent les têtes présentes, jusqu'à apercevoir enfin celle qu'il cherchait. Sa belle rousse est installée dans le canapé, à côté d'une autre cast-members qu'il n'a vu qu'à l'entrée des attractions jusqu'ici. Attrapant un verre de bière au passage, il se dirige vers le dit canapé, saluant les têtes qu'il connait sur son chemin. Rosy n'est entourée que de filles, quatre pour être plus précis, alors il s'avance d'un petit sourire amusé, et sans même demander la permission, il prend place dans le canapé, à côté de Rosy, passant un bras sur le dossier, derrière elle.

« J'peux m'installer là ou faut obligatoirement porter une jupe ? »

Les filles autour d'eux ricanes un moment, il n'est même pas très sûr que ce soit à sa blague, peut-être qu'elles gloussent juste parce qu'un homme les à rejoint ? Les hommes plus âgés font souvent cet effet aux petites jeunes. Pour tout dire, ces quatre là l'importe peu, ses yeux verts se sont déjà posés sur le doux visage de sa proie préférée : Rosy. A qui il sourit d'ailleurs, d'une mine bien charmeur.
Revenir en haut Aller en bas
Rosy Geller
Disney's academy student
Evolution chez Disney :
C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy Flu81 / 121 / 12C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy Flu8

Ma petite bio : Je suis née à Détroit dans le Michigan, le 11 nomvembre 1997. J'ai donc actuellement 20 ans et je suis américaine!

Disney's academy et toi : Je suis le cursur "Performer". Ses cours choisit sont : le doublage, la danse et l'animation.

Et dans la vie je suis : vendeuse de friandise dans le parc.

Mon statut marital : Quand je te vois je perds mon self control. Quand tu m'emmènes Jusqu'au bout de la nuit. Quand nos deux corps Trop fatigués se frôlent. Quand je te vois Je perds mon self control.

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim avec ma jumelle, mon papa et notre chien : Pacha.

C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy Tumblr_oxtrczVjrE1wvhi9oo8_400

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t686-rosy-geller-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t579-rosy-phone http://disneyacademy.forumactif.com/t570-reve-ta-vie-en-couleur-c-est-le-secret-du-bonheur-rosy#6580
MessageSujet: Re: C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy   C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy EmptyVen 6 Oct - 15:11

JULIAN &&
ROSY
C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque
••••

Rosy sourit en regardant son miroir. Elle était chez une amie pour se préparer pour cette fameuse fête où elle était invitée. Son père n''a pas vraiment accepté qu'elle aille à la fête, surtout qu'elle avait un examen important le lendemain. En soit, elle aurait écouté et serait parti se coucher tôt après avoir prit un verre de lait. Aujourd'hui, enfin ce soir-là, elle ne pouvait pas se coucher en sachant qu'il allait surement venir à cette fameuse soirée et c'est pour ça qu'elle avait envie d'y aller, elle avait envie de le voir et d'échanger un autre moment avec elle. Au fond, elle avait un peu honte d'elle, car elle n'a jamais vraiment menti à son paternel ou quelquefois pour de bonne raison. Mentir à ses parents, surtout à son âge c'est peu anodin. Les jeunes adolescents aiment provoquer la patiente de ses parents, Rosy avait dix-neuf ans, presque vingts et elle a toujours été l'enfant sage et sans poser de soucis. La jeune rousse avait passé un petit moment sous derrière son miroir pour essayer de faire un peu plus que son âge, chose qui n'était pas bien compliquée. Elle mit un dernier cou de mascara sur ses cils avant de le ranger dans sa trousse à maquillage. Avant de partir, elle demanda l'avis à son amie qui approuva sa tenue et toutes les deux partirent à la fête.
Quand elle arriva, la jeune femme enleva sa petite veste et scruta la pièce quelques secondes. Il n'était pas encore présent ou alors il n'avait surement pas envie de venir ce soir-là, après tout quatre-vingts pourcent des personnes ici sont jeunes. Cet homme, elle avait rencontré lors de ce genre d'évènement, bien-sûr elle a passé une bonne partie de la soirée en sa compagnie, une compagnie qu'elle n'a pas forcément oublier. Elle avait même terminé dans les bras de celui-ci. Elle avait l'impression d'être dans un conte de fée. Romy l'avait très vite ramené à la réalité en venant la chercher pour qu'elles rentrent chez elles. Cet homme l'intriguer beaucoup, il était très beau et il avait des yeux bleus/vert à faire craquer la jeune femme. Quelques jours après, leurs premières rencontrent, il s'était rendu sur son stand et ils avaient un peu parlé Avant de partir, il lui avait dit qu'il passerait surement faire un tour à la fête organiser par Murphy.
Assise sur le divan, Rosy était accompagnée de ses copines du parc. Un verre de rosé à la main, la jeune rousse rigolait comme des pintades avec elles. Bien-sûr, étant donné que c'était des filles, elles regardèrent tout ce qu'il se passe de la soirée et elles critiquaient aussi entre elles. Tout à coup, elle sentie une présence la regarder et s'avancer vers elle. Quand elle tourna la tête, elle vit Julian. Bêtement, elle se mit à sourire et le laissa s'installer à côté d'elle. Sa petite réponse la fit ricaner, mais elle lui répondit : « Oh monsieur Gaston en personne entourait de ses idoles. » Dit-elle avec un sourire en le regardant. La jeune femme était contente de le savoir à ses côtés, c'est comme-ci, elle attendait ça depuis le début de la soirée. « J'étais en train de croire que tu n'allais jamais montrer le bout de ton nez. » Dit-elle avant de boire quelques gorgées de a boisson. « Tu vas bien ? »

••••

by Wiise
Disney's Academy



You know that the past is never dead
milady and athos ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy   C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy EmptyVen 6 Oct - 16:29

Once upon a time.
Julian et Rosy.

« Oh monsieur Gaston en personne entouré de ses idoles. » Bon ok, c'est vrai qu'il aime les femmes Julian, mais de là à dire qu'elles sont ses idoles, peut-être pas. Il en ricanait donc légèrement, se penchant doucement vers la silhouette de Rosy, qu'il toisait malicieusement du regard.

« Gaston n'a pas d'idole, en revanche il a des groupies. »

Ho Julian lui en avait certainement, des chanteurs ou des acteurs, qu'il admire même inconsciemment et à qui il essai de ressembler, comme tout un chacun. Même sans vouloir se l'avouer, on a tous un modèle de vie, de mode, ou même parfois, de parler.

« Elles sont plutôt mignonnes en plus. »

Ajoutait-il en passant ses jolis yeux sur chacune des filles l'entourant. Elles ricanaient ou gloussaient, probablement rougissant aussi. Sûrement qu'elles pensaient chacune que Julian parlait d'elle en particulier, alors qu'en réalité, celle qui l'intéressait vraiment était à sa droite. Ses yeux s'étaient d'ailleurs de nouveau arrêtés sur cette jolie tignasse rousse. « J'étais en train de croire que tu n'allais jamais montrer le bout de ton nez. »

« J'aime bien me faire désirer. »

Rétorquait-il d'un ton joueur, ne cachant absolument pas la drague dans la quelle il s'était lancé avec elle, plusieurs semaines plus tôt. Ils n'ont pas été plus loin qu'une danse collée et serrée, que des mains sur une hanche ou autour d'un cou, mais pour autant, il était persuadé que la jeune femme avait conscience de l'attraction qu'il éprouvait pour elle. Autant que lui avait bien comprit qu'elle, n'avait d'yeux que pour lui.

« Je n'aurais manqué ça sous aucun prétexte, je savais qu'il y aurait du beau monde... »

Il souriait en coin de ses lèvres, charmeur et enrôleur, avant de lever son verre et en boire quelques gorgées. La jolie rousse à quelque chose que de si particulier et il ne parvient même pas à savoir quoi. Ses yeux peut-être, ou ses lèvres si magnifiquement sculptées, qu'il mourrait d'envie de gouter depuis bien des jours. Ou alors c'était ses longs cheveux cuivrés. Sa fine taille ? Sûrement un tout. Il ignorait pourtant tellement d'elle. Sa vie, son âge, sa nationalité, son nom de famille... Tout ce qu'il sait, c'est qu'elle s'appelle Rosy et qu'elle vend des bonbons. « Tu vas bien ? »

« On ne peut mieux depuis quelques minutes, et toi ? »

Remarquant le verre maintenant presque vide de la jeune femme, il avait là sa bonne excuse pour la sortir de son troupeau de dindes. Se hâtant de vider le sien, il se relevait tout en glissant sa main le long du bras de Rosy, allant chercher sa main. Il venait délicatement entrelacer ses doigts aux siens, l'entraînant ainsi avec lui hors du sofa. Un dernier clin d'œil aux greluches qui lui servent d'amies :

« Je vous l'emprunte un peu. »

Est-ce qu'elles en étaient jalouses ou heureuses pour elle ? Elles ont l'air un peu jeunes et à cette âge, on est juste de parfaites petites pestes. Se contrefichant pas mal de ces filles là, il se frayait un chemin parmi le reste des invités, sans lâcher la main de sa proie. Arrivé à la cuisine, il la relâchait là, s'installant face à au petit bar pour servir leurs deux verres d'alcool.

« Qui c'était la fille qui t'as arraché de mes griffes l'autre fois ? »

Questionnait-il, curieux d'en savoir un peu plus sur elle. Il soupçonnait l'autre rousse d'être une sœur, après tout, trop de ressemblances physique entre elles pour qu'elles ne soient qu'une simple colocataire. Les deux verres remplis, il en glisse un sur le bar, devant Rosy, et reposant la bouteille, il empoigne l'autre pour lui. Il vient légèrement trinquer dans le verre de Rosy avec le sien, avant de lever jusqu'à ses lèvres, pour se rafraichir le gosier.
Revenir en haut Aller en bas
Rosy Geller
Disney's academy student
Evolution chez Disney :
C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy Flu81 / 121 / 12C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy Flu8

Ma petite bio : Je suis née à Détroit dans le Michigan, le 11 nomvembre 1997. J'ai donc actuellement 20 ans et je suis américaine!

Disney's academy et toi : Je suis le cursur "Performer". Ses cours choisit sont : le doublage, la danse et l'animation.

Et dans la vie je suis : vendeuse de friandise dans le parc.

Mon statut marital : Quand je te vois je perds mon self control. Quand tu m'emmènes Jusqu'au bout de la nuit. Quand nos deux corps Trop fatigués se frôlent. Quand je te vois Je perds mon self control.

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim avec ma jumelle, mon papa et notre chien : Pacha.

C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy Tumblr_oxtrczVjrE1wvhi9oo8_400

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t686-rosy-geller-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t579-rosy-phone http://disneyacademy.forumactif.com/t570-reve-ta-vie-en-couleur-c-est-le-secret-du-bonheur-rosy#6580
MessageSujet: Re: C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy   C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy EmptySam 7 Oct - 16:24

JULIAN &&
ROSY
C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque
••••

Quand la jeune femme senti son ami s'asseoir à côté de lui, elle tourna la tête et l'écouta parler. Son sourir était bien présente, bien pour lui à partir de maintenant. Quand on réfléchit bien, il avait vraiment la tête de Gaston, il était tout ce qu'une femme recherche chez un homme. Rosy ne le connait pas vraiment, ils n'avaient pas beaucoup échangé, mais il faisait beaucoup d'effet à la rousse. Le jour, où il est venu lui rendre une petite visite à son stand, elle était la fille la plus heureuse au monde. Son stand est placé vers les jeux pour les enfants, donc si on ne sait pas où il se trouve, il faut un peu cherché. Chose qu'il a fait. « Oh, c'est une grande différence. Excuse-moi. » Dit-elle avec un petit ton moqueur.

Rosy regarda chacune de ses amies, elles étaient entrain de regarder Julian. Il fallait le comprendre, le garçon était quelqu'un de très beau physiquement et lors de leurs premières conversation, elle avait compris qu'il était très charmeur. Suite à cette phrase la jeune femme regardais chacune de ses amies. C'est vrai qu'elles étaient plutôt jolies, enfin la rousse n'allait rien dire sur ça, car au fond, elle esperait qu'il soit là pour elle. D'ailleurs, il se mit à lui parler à elle. « Parce que tu cherches à te faire désirer par une personne ?». L'adolescente est rentré dans un jeu de séduction assez complexe, il faut le dire cet homme est beaucoup plus vieux qu'elle et si jamais un jour il apprend qu'elle va avoir à peine la vingtaine au mois de novembre, ça va être compliqué. Julian l'obséder un peu et elle faisait tout pour le croiser. Quand il est venu lui rendre une petite visite à son stand, pendant quelques minutes elle avait des yeux que pour lui. Ses beaux yeux faisait presque battre le cœur de la jeune femme. Une attirance ? Peut-être bien. Seulement à vingt ans et qu'on ignore tout de la vie c'est assez compliqué. « Oui du beau monde comme tu dis. » Elle regarda son ami et elle sourit doucement avant de lui demander si il allait bien. La jeune femme remit une de ses longues mèches roux derrière son oreille en attendant la réponse de celui-ci qui arriva très vite. « Ça va bien merci. » Dans les yeux de la jeune femme on pouvait qu'ils étaient en train de briller. Son regard n'a jamais lâché celui du brun. En quelques secondes, elle sentit la main de Julian prendre la sienne et entrelacer ses doigts. Elle se leva donc avec lui pour le suivre dans une autre pièce. Elle avait été surprise qu'il vienne lui saisir sa main, le temps d'aller dans la cuisine, la jeune femme avait même un peu rougir à travers son maquillage. La voilà maintenant seule avec lui dans la cuisine. Ils pourraient parler tranquillement. Elle prit le verre que celui-ci venait de lui servir. « Merci, à la tienne. » Dit-elle en trinquant avec lui. Rosy prit quelques goûtes de son verre et l'écouta parler. « Oh c'était ma sœur, Romy. On s'était promis de rentrer ensemble quoi qu'il arrive. » Son cœur se mit à battre un peu plus vite que d'habitude. « Je crois que je ne me suis pas excusé pour la dernière fois, en tout cas j'ai passé une très bonne soirée. » Rosy parle bien-sûr de leur première rencontre.

••••

by Wiise
Disney's Academy



You know that the past is never dead
milady and athos ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy   C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy EmptySam 7 Oct - 20:41

Once upon a time.
Julian et Rosy.

Julian avait beau étudier le visage et les traits de la jeune femme, il ne parvenait pas vraiment à lui donner un âge. Il la devinait un peu plus jeune, ça s'était certain. Peut-être d'un peu moins d'une dizaine d'année ? 25ans ? Il était persuadé qu'elle s'en approchait en tout cas. Mais les filles d'aujourd'hui se cachent sous tant de maquillage et de superflue, qu'il devient difficile de les situer. Et comme on le sait tous, demander l'âge d'une femme est impoli, alors il se contentait de ses suppositions. Elle avait en tout cas, un petit ton moqueur et taquin, qui ne faisait qu'accentuer les pensées de Julian : Elle n'est pas inexpérimentée avec les hommes. Donc, un bon point. - du moins le pensait-il. « Parce que tu cherches à te faire désirer par une personne ? » Son sourire toujours bien présent en coin de ses lèvres, sur cette mine de dragueur invétéré, il se penchait légèrement vers elle, arquant malicieusement les sourcils.

« Il se pourrait bien. »

Elle devait bien avoir comprit qu'il parlait d'elle. Il était persuadé qu'elle avait comprit leur petit jeu, et qu'elle le cherchait autant qu'il la cherchait. Elle lui a tapé dans l'œil, et il était bien décidé à tenter sa chance. Chance qui semblait lui sourire, puisqu'il avait rapidement comprit, depuis leur dernières soirées, qu'elle avait craqué pour lui. Ses sourires, ses yeux qui pétilles, ses joues qui rougissent... Les femmes ont beau aimer se faire désirer, elles finissent toujours par se faire trahir pars leurs attitudes. Ils échangèrent rapidement quelques banalités, jusqu'à que Julian se décide à l'entraîner vers la cuisine. Quelques invités de la fête passaient, prendre un verre, une boisson dans le frigo, mais personne ne restait là bien longtemps, leur permettant ainsi un petit tête à tête. « Oh c'était ma sœur, Romy. On s'était promis de rentrer ensemble quoi qu'il arrive. » Il en était certain, trop de ressemblances. Toutes les deux très jolies d'ailleurs, mais il c'était bien celle qui lui fait face, qu'il avait choisit. Il ne la quittait pas des yeux, n'importe qui les observant, aurait ainsi décrit la scène par un "il la mange des yeux". Pour être tout à fait honnête, il n'y a pas que de ses yeux qu'il l'aurait bien croqué celle là. Mais il se devait de prendre son temps, s'il voulait jouer les gentleman et peut-être enfin, réussir à entamer quelque chose avec une femme. Parce que jusqu'ici, Julian et les femmes, ça n'a été qu'une successions de ratures. « Je crois que je ne me suis pas excusé pour la dernière fois, en tout cas j'ai passé une très bonne soirée. » Elle semblait stresser de lui avouer cela ? Cela ne faisait qu'attiser le petit sourire trop malicieux et fier de Julian, qui sirotait tranquillement son verre, en silence, l'écoutant attentivement. Reposant le dit verre, il venait se pencher sur le comptoir, s'y accoudant, le visage et les yeux tournés vers la jolie rousse.

« Je me disais bien qu'il y avait de la ressemblance. »

Avouait-il sans même la lâcher des yeux une seule seconde. Loin de lui l'idée d'être discret dans son flirt ou sa drague, il voulait qu'elle comprenne l'attirance qu'il éprouvait à son égard. Il ne s'en cachait pas. Si quelqu'un ici cherchait à les espionnait, il aurait très bien comprit. D'ailleurs, les copines de Rosy restées dans le salon, suivaient d'un œil éloigné la scène, probablement curieuses de savoir si le Gaston de ses dames, avaient réellement posé son dévolu sur leur amie.

« Tu n'as pas à t'excuser, mais tu aurais peut-être du me laisser ton soulier que je puisse te courir après à travers le royaume . »

Telle Cendrillon. Il en étirait un peu plus son sourire, puis il se hissait du comptoir, pour venir faire face à Rosy, cherchant à lui provoquer quelques sursauts d'adrénaline, en optant pour le rapprochement physique, aussi minime soit-il. Il se rapprochait donc de la silhouette de la jeune femme, assez pour que leurs deux corps se frôlent, et que, plus grand qu'elle, il abaisse ses yeux vers les siens. D'une main, il venait frôler de deux doigts, sous l'effet de fines et discrètes caresses, l'avant bras de Rosy.

« Est-ce que ce soir je peux au moins avoir l'honneur de gagner ton numéro de téléphone ? Ce serait plus facile que de courir après ta pantoufle de verre... »

Ses doigts glissaient vers la main de Rosy, et celle qu'il avait de libre sortait son téléphone de sa poche, le tendant à Rosy dans l'espoir qu'elle y ajoute son 06. On ne sait jamais, si sa sœur débarque une nouvelle fois un peu trop tôt à son gout, il espérait bien pouvoir la revoir dans un endroit plus calme qu'attendre une soirée Cast-Members ou tout le monde les espionne.
Revenir en haut Aller en bas
Rosy Geller
Disney's academy student
Evolution chez Disney :
C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy Flu81 / 121 / 12C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy Flu8

Ma petite bio : Je suis née à Détroit dans le Michigan, le 11 nomvembre 1997. J'ai donc actuellement 20 ans et je suis américaine!

Disney's academy et toi : Je suis le cursur "Performer". Ses cours choisit sont : le doublage, la danse et l'animation.

Et dans la vie je suis : vendeuse de friandise dans le parc.

Mon statut marital : Quand je te vois je perds mon self control. Quand tu m'emmènes Jusqu'au bout de la nuit. Quand nos deux corps Trop fatigués se frôlent. Quand je te vois Je perds mon self control.

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim avec ma jumelle, mon papa et notre chien : Pacha.

C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy Tumblr_oxtrczVjrE1wvhi9oo8_400

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t686-rosy-geller-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t579-rosy-phone http://disneyacademy.forumactif.com/t570-reve-ta-vie-en-couleur-c-est-le-secret-du-bonheur-rosy#6580
MessageSujet: Re: C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy   C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy EmptyMar 10 Oct - 16:09

JULIAN &&
ROSY
C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque
••••

En soit, la jeune femme ne cachait pas vraiment son âge, elle n'en parlait pas c'est tout. Quand on y réfléchit bien cette histoire ressemble un peu à celle de Mulan. Contrairement à elle, Rosy cachait son âge et pas son sexe et elle ne part pas sur-le-champ de bataille à la place de son père. Elle était au courant qu'elle faisait un peu plus âgée que son âge actuel, alors elle s'en amusait un peu. Bien-sûr, quand il va apprendre son âge si jamais leur petit jeu de séduction arrive à thermes, il va surement la rejeter et ne plus adresser la parole. Rosy n'est jamais vraiment tombé amoureuse donc ses sensations sont vraiment nouveau pour elle et quelquefois, elle ne sait pas trop quoi faire. Elle n'est pas très discrète sur ses gestes ou de la façon dont elle le regardait, ses yeux briller. Dans son regard, on peut aussi voir un jeu de provocation. Ses amies l'ont très bien remarquée. La jeune femme sourit et quand il se pencha vers elle pour lui répondre, elle sentit son odeur envahir ses narines. C'est clair, Julian sentait bon. La jeune femme avala sa salive avant de regarder l'homme. Très vite, il vint lui attraper la main pour l'emmener dans une autre pièce, histoire qu'ils soient tranquilles. Elle prit le verre que vint lui servir Julian, elle prit quelques gouttes avant de le poser sur le bar qui les séparés. Il vint à la lui parler de Romy, sa jumelle. Elle était venu la chercher lors de la dernière soirée pour rentrer à la maison. Son sourire n'a jamais vraiment lâché son visage, Si elle aurait beaucoup plus confiance en elle, la rousse se serait laissée aller, elle aurait refusée de rentrer avec sa sœur et elle aurait terminé sa nuit avec celui-ci. Le problème ? C'est qu'elle n'a pas beaucoup confiance en elle et qu'elle n'a jamais pratiquée. Sa sœur l'appelle un peu saint ni touche quand elles en parlent puisque parlé de ça, elle n'aimait pas. « Et tu as deviné ça par la couleur de cheveux, je suppose ? » Dit-elle doucement. Depuis le début, un jeu de séduction était assez présente entre eux, une tension très agréable. La jeune femme avait les mains moite. Et plus cet homme se rapprocher d'elle, plus elle avait l'impression d'avoir un peu chaud. Il était en train de citer Cendrillon, très bon choix de conte. Quand on réfléchit bien, leur histoire ressemble un peu à ce conte. « Tu aurais été déçu de voir mon royaume, croit-moi. » Dit-elle avant de reprendre.« Et puis comme ça, aurait été trop simple à mon goût. » Dit-elle avec un air assez provocant. Celui-ci, se rapprocha d'elle et quand elle sentis ses doigts fin lui caresser le bras, une vague de frison vint l'envahir. Son regard était assez provoquant. Ils se cherchaient et le voir à quelques centimières d'elle l'impressionne beaucoup. Elle l'écouta parlé avant de sortir son téléphone portable qu'il lui tendit. La jeune femme regarda le mobile avant de répondre. « Si je te donne mon numéro, qu'est-ce que j'y gagne en route ? » La jeune femme provoquait le jeune homme, bien-sûr elle avait envie que d'une seule chose, c'est de lui donner son numéro de téléphone, mais elle avait envie de le faire mariner.

••••

by Wiise


Spoiler:
 
Disney's Academy



You know that the past is never dead
milady and athos ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy   C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy EmptyMer 11 Oct - 15:11

Once upon a time.
Julian et Rosy.

« Et tu as deviné ça par la couleur de cheveux, je suppose ? » Julian s'en pinçait la lèvre pour ne pas sourire de trop, et ne pas se montrer trop conquis, trop facilement. Pourtant, plus il la voyait, plus il échangeait avec elle, et plus il se sentait charmé. Elle avait une sacré répartie et ça ne faisait qu'attiser l'attirance qu'il avait pour elle. Elle le cherche, elle le provoque... Elle avait tout l'air d'une femme bien habituée des hommes, à tel point qu'il en venait à se demander, si elle ne se jouait pas de lui. Après tout, peut-être cherchait-elle simplement à s'envoyer en l'air une nuit, et à le larguer au petit matin. Ce serait dommage, même si ce n'est que pour une partie de jambes en l'air, il avait plutôt intérêt à foncer avec un canon pareil. Définitivement, il ne savait pas ou se placer, était-elle très intéressée, ou juste joueuse ?

« Je serais jugé aussi vite ? »

Rétorquait-il sur le même ton, taquin, provocateur, et surtout charmeur. Si elle le cherchait, elle le trouverait, assurément. Elle le mangeait des yeux, il en faisait de même. Le vert des siens parcourait son doux visage, avant de descendre vers ses doigts, qui frôlaient la peau de la belle. « Tu aurais été déçu de voir mon royaume, croit-moi. » Comment pouvait-elle en être certaine ? Lui au contraire, restait persuadé qu'il ne serait nullement déçu de pousser les portes de ce dit royaume, si bien que son sourire en devenait coquin, rien qu'à cette idée. « Et puis comme ça, aurait été trop simple à mon goût. » Donc, elle voulait le faire courir. Ca tombe bien, il a de l'endurance... « Si je te donne mon numéro, qu'est-ce que j'y gagne en route ? » Laissant ce malicieux sourire s'étirer un peu plus, il coinçait son téléphone entre ses deux doigts et le fourrait sous le nez de Rosy, pour qu'elle l'attrape. Il attendait qu'elle l'ait en main pour s'amuser de ses sens. Se penchant un peu plus vers elle, son corps venant à la rencontre du sien en brisant toute distance entre eux, il remontait sa main le long du bras de la jeune femme, son doigts frôlant sa peau tout au long du parcoure. Puis il s'arrêtait près de son oreille, jouant avec une mèche de cheveux roux, qu'il enroulait autour de son doigts, tout en admirant les reflets cuivrés de la chevelure.

« Ce serait à toi de me le dire, si je laissais un message, un appel... ? »

Sa langue tapotait son palet sur son dernier mot, et relâchant la mèche de cheveux de la belle, il avançait un peu plus son visage de celui de Rosy, laissant son souffle chaud terminer sa course contre ses lèvres. Il mourrait d'envie de briser cette dernière et petite fine distance qui régnait encore entre leurs deux bouches, mais il avait bien aussi envie de la faire languir. Juste encore un petit peu... Alors il se reculait, laissant simplement sa main retrouver la sienne, l'enlacer, et la tirer vers lui alors qu'il reculait. Il jetait un rapide regard vers le salon, avant de reposer toute son attention sur Rosy.

« Je pourrais te proposer qu'on rejoigne ma voiture, et qu'on s'improvise une petite soirée plus... Intimiste ? »

Il arquait un sourcil, tout en la fixant, ce sourire toujours caché en coin de ses lèvres. Cette soirée il n'en avait pas grand chose à faire, après tout il ne s'était pointé que pour retrouver Rosy, dans l'espoir de l'emballer ce soir d'ailleurs. Maintenant qu'il lui avait mit le grappin dessus, il n'avait qu'une envie, se sauver d'ici et s'assurer plus d'intimité avec la belle, pour enfin conclure. Jace Murphy, l'organisateur de la soirée, l'avait bien senti d'ailleurs. Il passait dans la cuisine pour rattraper une bouteille, et au passage, il adressait un clin d'œil à Julian.
Revenir en haut Aller en bas
Rosy Geller
Disney's academy student
Evolution chez Disney :
C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy Flu81 / 121 / 12C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy Flu8

Ma petite bio : Je suis née à Détroit dans le Michigan, le 11 nomvembre 1997. J'ai donc actuellement 20 ans et je suis américaine!

Disney's academy et toi : Je suis le cursur "Performer". Ses cours choisit sont : le doublage, la danse et l'animation.

Et dans la vie je suis : vendeuse de friandise dans le parc.

Mon statut marital : Quand je te vois je perds mon self control. Quand tu m'emmènes Jusqu'au bout de la nuit. Quand nos deux corps Trop fatigués se frôlent. Quand je te vois Je perds mon self control.

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim avec ma jumelle, mon papa et notre chien : Pacha.

C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy Tumblr_oxtrczVjrE1wvhi9oo8_400

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t686-rosy-geller-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t579-rosy-phone http://disneyacademy.forumactif.com/t570-reve-ta-vie-en-couleur-c-est-le-secret-du-bonheur-rosy#6580
MessageSujet: Re: C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy   C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy EmptyDim 22 Oct - 22:11

C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque.
Julian et Rosy.

La façon de réagissait Rosy est très bizarre, elle avait l'habitude d'être assez timide avec les garçons qu'elle ne connait pas et là, avec Julian c'est complètement différents. Ses copines l'ont bien remarqué, quand il s'est assis à côté d'elle, les yeux de la rousse a commencé à brillait. Julian lui a fait un effet immédiat, pourtant ils se sont rencontrés il y a quelques semaines dans ce genre d'endroit et elle ne le connait pas forcement, mais elle avait l'impression que c'était lui, son prince charmant. Contrairement à sa sœur, elle vivait dans un monde où le bien « gagne toujours ». Quand elle était enfant, elle rêvait d'avoir la même vie que Cendrillons, enfin, après que le prince est retrouvée la propriétaire de la pantoufle de verre. Aujourd'hui, elle était à quelques semaines de son vingtième anniversaire et elle croyait toujours que ce genre d'histoire existe dans la vie réelle. Au fond, l'étudiante avait quand même peur, il était plus vieux. Il avait surement pas envie la même chose qu'elle. Seul le temps pourra lui dire. En quelques minutes et juste après avoir traversé ma foule, elle se trouvait seule avec Julian. Bon, en vrai ils ne se trouvent pas dans l'intimité la plus totale puisque les invités de cette fête fond de nombreux passages pour se servir à boire. Puis les minutes passent, plus la jeune femme avait quand même un peu chaud, c'est surtout la présence de celui-ci, elle n'a pas vraiment l'habitude de toutes ses sensations. D'ailleurs, se trouvait de plus en plus proche de Julian, loin que ça la déplaisait. Le sourire de la jeune femme était toujours présent et son regard toujours concentrés sur lui. D'ailleurs, elle venait de sortir son téléphone portable, ce fût une bonne étape. La jeune femme regardait le jeune homme, mais pour éviter de faire trop « tu me tapes dans l'oeil ». Son regard a beaucoup changé, elle regardait cet homme avec son regard assez provocatrice, elle regarda le téléphone avant de décider de le saisir et avant de noter son numéro de téléphone, elle vint à lui poser une question. « Et vous faites ça avec toutes les filles ou seulement celle que vous rappelez ? » La jeune femme le regarda avant de commencer à taper sur l'écran tactile. Il lui suffit de quelques secondes avant de lui de verrouiller le téléphone et de lui tendre. « La belle rousse, voilà comment tu me retrouveras dans tes contactes. » Dit-elle avant de lui faire un clin d'oeil et de lui rendre le téléphone. Bien-sûr, la jeune femme avait posé cette question pour faire un peu réagir le jeune homme. Étant donné qu'elle n'a pas vraiment confiance en elle et elle n'avait pas envie d'être une simple aventure pour lui en tout, cas si c'est le cas ça ne se produirait jamais. La main de Julian était en train de se balader sur sa peau douce, une sensation agréable pour la jeune femme de sentir les doigts de celui-ci caresser son bras et très vite venir s'amuser avec une de ses mèches cuivrait. Elle vint à poser son coude sur le comptoir avant de poser sa petite tête dessus. Elle avait envie d'une chose, c'est qu'il est plus des caresses et des papouilles, enfin, façon de parler. Enfin tout à coup, la jeune femme se braqua quand elle entendit la proposition de celui-ci. Son cœur, se mit à battre et ses mains devenaient de plus en plus moite. D'ailleurs, la jeune femme finit son verre avant de remettre ses longs cheveux en places. Elle n'était pas dupe, Rosy était au courant de ses projets et bizarrement, elle n'était pas très d'accord. Quand elle disait qu'elle voulait plus que des caresses, elle pensait à un baiser et rien d'autre. La rousse avala sa salive avant de lui répondre : « Ce genre de projet, ça ne va pas être possible. » Etant donnée que la jeune femme n'a jamais fait l'amour, elle protégeait sa virginité. Hors de question de la donner à n'importe qui ! Et puis, il allait bien se rendre compte qu'elle était neutre. Pour ne pas se faire prendre pour son jeune âge et pour pas le rendre mal à l'aise. Elle se rapprocha de son oreille avant de lui chuchoter. « Je ne suis pas une fille facile. » Elle regarda le jeune homme avant de lui mettre son verre sous le nez et lui reprendre : « Par contre, je veux bien un autre verre. »
Disney's Academy



You know that the past is never dead
milady and athos ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy   C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy EmptyMer 25 Oct - 15:43

Once upon a time.
Julian et Rosy.

Rosy semblait jouer les provocatrices. Ses yeux parlaient pour elle, et plus elle s'en amusait, plus Julian voyait en elle une femme fatale. Le genre de fille qui aura toujours ce qu'elle veut, qui sait ce qu'elle veut aussi. Ces filles qui peuvent vous envoûter et vous jeter en une fraction de seconde. Il était tellement loin de s'imaginer la triste réalité, dans la quelle Rosy ressemblerait bien plus Cendrillon. Timide, et tellement si peu expérimentée. Elle ne laissait rien transparaître. Elle avait l'air de tout gérer, de mener même. Alors il ne se posait aucun question, il allait droit au but. « Et vous faites ça avec toutes les filles ou seulement celle que vous rappelez ? » Il se pinçait la lèvre inférieure, alors que la remarque de la belle lui étirait un profond sourire. C'est vrai qu'il lui était arrivé de demander les numéros de filles qu'il n'a jamais rappelé, simplement pour charmer, et se faire désirer. Mais celui ci, il y tenait, il le voulait. Il s'en servirait.

« Il se peut que certaine me donnent terriblement envie de m'en servir. »

Répliquait-il tout en laissant ses yeux vagabonder sur son joli visage, la dévorant simplement, ne cachant guère à quel point il pouvait la désirer. « La belle rousse, voilà comment tu me retrouveras dans tes contactes. » Satisfait, et rassuré, ainsi il ne perdrait plus sa trace, il récupérait son téléphone qu'il glissait rapidement dans sa poche, avant de laisser ses yeux regagner ceux de la jolie rousse.

« Je n'aurais pas cherché sur un autre surnom. »

Pensant être sur la même longueur d'onde, il n'avait pas tardé à lui proposé de s'éclipser d'ici, afin d'être plus tranquille. Mais la belle s'était automatiquement braquée, l'intriguant aussitôt. L'avait-il mal comprise ? Elle semblait tout à coup très mal à l'aise, comme si son assurance avait été éclipsée. Ou était la femme fatale qui l'avait envoûté ? « Ce genre de projet, ça ne va pas être possible. » Il fronçait les sourcils, dans l'incompréhension. Que voulait-elle de lui, ci ce n'est pas avancer d'un cran ? Il aurait put se questionner très longtemps, mais la belle avait rapidement retrouvé ce visage plus assuré, se penchant même vers son oreille. Son sourire revenait, discrètement et malicieusement en coin de sa bouche, alors que le souffle chaud de Rosy s'écrasait dans son cou, provoquant un léger frisson le long de son épiderme. « Je ne suis pas une fille facile. » Alors, elle voulait jouer ? Voilà qui l'intéressait bien plus. « Par contre, je veux bien un autre verre. » Honnêtement, il en était presque satisfait, qu'elle ne soit pas le genre de fille qu'il aurait trop facilement. Ces filles là ne sont pas spécialement fidèles, et il n'y aurait aucune gloire à se pavaner à ses côtés. Rosy venait de monter encore d'un cran dans son estime, et elle gagnait de plus en plus, l'image de la femme parfaite. Ne cachant plus ce sourire, taquin et malicieux qui étirait ses lèvres, il servait le verre de la belle rousse, avant de trinquer avec le sien. Il avalait quelques gorgées, et reposait son gobelet, tout en penchant le visage vers celui de Rosy. Ses yeux plongeant dans les siens, comme s'ils espéraient s'y noyer.

« Qui te dis que j'avais ce genre d'ambition derrière la tête ? »

Finit-il par demander, prenant un faux air innocent. C'est vrai qu'après tout, il aurait put simplement désirer l'emmener dans un bar, ou une promenade le long des plages de Orange. Arquant bien trop fièrement un sourcil, il laissait vite ce sourire franc et rieur reprendre place, tendis que l'une de ses mains se permettait de venir reculer une mèche de cheveux de la jeune femme, afin qu'il contemple plus facilement ce jolie visage de poupée.

« Très bien alors dis moi, combien de boites de chocolats et de bouquets de fleurs me faudra t-il avant d'avoir l'honneur d'un rencart, un vrai, en ta compagnie ? »

Reniflant, il scrutait discrètement les quelques passants qui venaient se servire dans le frigo, et une fois de nouveau seuls à seuls, il penchait la tête vers son épaule, d'une mine des plus innocente.

« Je n'appellerais pas notre petite soirée, un vrai rencart. »

Dans un vrai rencart il y aurait assez d’intimité pour un baiser, celui dont il rêvait depuis longtemps. Avançant son visage vers le sien, il s'arrêtait à quelques centimètre de ses lèvres, les yeux tombés sur sa jolie et tentatrice bouche, avant que Jace n'entre dans la pièce, le forçant à se reculer et abandonner son idée. Les yeux vagabondant sur leur hôte, il tentait de lui faire remarquer son indiscrétion, mais le bellâtre n'en avait visiblement rien à faire, et rejoignait sa propre petite amie dans l'autre pièce, une nouvelle bouteille à la main. Julian en échappait un soupir.

« Féfinitivement pas un rencart. »
Revenir en haut Aller en bas
Rosy Geller
Disney's academy student
Evolution chez Disney :
C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy Flu81 / 121 / 12C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy Flu8

Ma petite bio : Je suis née à Détroit dans le Michigan, le 11 nomvembre 1997. J'ai donc actuellement 20 ans et je suis américaine!

Disney's academy et toi : Je suis le cursur "Performer". Ses cours choisit sont : le doublage, la danse et l'animation.

Et dans la vie je suis : vendeuse de friandise dans le parc.

Mon statut marital : Quand je te vois je perds mon self control. Quand tu m'emmènes Jusqu'au bout de la nuit. Quand nos deux corps Trop fatigués se frôlent. Quand je te vois Je perds mon self control.

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim avec ma jumelle, mon papa et notre chien : Pacha.

C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy Tumblr_oxtrczVjrE1wvhi9oo8_400

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t686-rosy-geller-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t579-rosy-phone http://disneyacademy.forumactif.com/t570-reve-ta-vie-en-couleur-c-est-le-secret-du-bonheur-rosy#6580
MessageSujet: Re: C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy   C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy EmptyLun 6 Nov - 16:10

C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque.
Julian et Rosy.

La jeune femme vint taper son numéro de téléphone sur l'écran tactique. C'est un petit pas qu'elle venait de faire à cet homme qui la rendait exceptionnelle. Un coup de foudre ? Peut-être, ou alors le fantasme de plaire aux hommes beaucoup plus mure qu'elle ? La jeune femme aux longs cheveux roux rendit le téléphone de celui-ci. Le sourire était toujours présente et il se pourrait même que ses paumettes soit un peu rosé et ce n'était pas du maquillage. Avant de lui rendre, elle lui avait posé cette petite question … Elle ne connaissait pas vraiment Julian, mais il avait très vite prit une place importante dans la vie de la petite Geller. Elle ne voulait pas une roue de secours et surtout pas une muse, car la jeune femme n'était pas comme ça, elle se respectait énormément et elle ne voulait pas faire confiance à n'importe qui. Rosy leva les yeux pour les plonger dans les beaux yeux vert de Julian. « J'espère que le mien en fera partie. » Maitenant qu'il avait son numéro de téléphone, elle allait espérer que celui-ci lui envois un petit message et qu'il l'invite. Elle avait envie qu'ils se voient en dehors de tout ça, en dehors de l'univers Disney et en dehors des fêtes. Elle avait envie de savoir que personne ne pourrait les déranger. Qu'il est que lui et elle. Rosy rendit le téléphone du beau brun et lui dit comment la retrouver parmi ses contactes répertorier. Elle sourit à sa remarque. Puis, bizarrement, la jeune femme se braqua d'un seul coup, enfin, après qu'il lui est proposé de bouger un peu. Histoire qu'ils soient plus intimes. Le problème ? Elle n'avait pas l'habitude qu'on lui propose ça et elle avait peur. Peur que sa aille trop vite et qu'il n'est pas du tout les mêmes ambitions. La jeune femme recherche un prince charmant, une personne qui accepte autant ses défauts que ses qualités. Rosy ne cherche pas à s'amusait, si c'était le cas, elle aurait acceptés à plusieurs reprises de perdre sa virginités tout bêtement. Pour elle, faire donner son corps à un homme est l'une des plus belles preuves d'amour qui existe. C'est aussi la dernière étape pour devenir une femme. Etait-elle prête à devenir une femme ? La rousse était au courant, elle ne voulait pas que son conte de fée se termine en désastre, alors,elle se reprit avant d'offrir à cet homme son plus beau sourire. Elle lui tendit son verre. Heureusement qu'elle était venue toute seule à sa petite fête, enfin, sans sa jumelle, car elle serait surement suivit toute la scène. La jeune femme haussa les épaules. « Personnes, mais j'aime prévenir avant que tu sois dessus. » Dit-elle doucement, elle prit le verre que le jeune homme vint lui resservir pour le boire, quelques goûtes. La jeune femme plongea son regard dans les yeux du comédien. Maintenant, qu'elle lui avait donné son numéro, ils pourraient se voir plus facilement. Certes, elle avait cours, mais elle trouvait un créneaux pour le voir. Ce qu'il lui dit la fait un peu rire, elle fit mine de réfléchir. « Hummmm … Peut-être une seule fois ou alors deux. Je ne sais pas, je vais y réfléchir. » Dit-elle avant de sourire et d'aller chercher la main de Julian. La jeune femme se rapprocha un peu plus de lui tout en le regardant dans les yeux. Quand il se pencha vers son visage, la jeune femme se mordit la lèvre inférieurs. Elle avait envie de la même chose que lui, enfin, d'un baiser. Sauf que malheureusement, il recula quand Jace rentra dans la cuisine. Elle soupira doucement avant de boire son verre. La jeune femme se pencha vers l'oreille de Julian avant de dire : « On a cas aller faire un tour dehors, mais je n'ai pas pris ma veste donc il me faudra que tu me prennes dans tes bras pour que j'ai un minimum chaud. Ca te va ? » Dit-elle. Il y a quelques minutes avant ça, elle avait refusé de sortir de cette maison, mais au final, elle s 'était mit à réfléchir et le fait de ne pas pu toucher ses lèvres l'a convaincu. Elle attendit la réponse de son ami pour aller chercher son sac à main.
Disney's Academy



You know that the past is never dead
milady and athos ⊹ i want to be as i was once with you. just to feel hope instead of this deadness in my heart. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy   C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy EmptyMar 7 Nov - 16:04

Once upon a time.
Julian et Rosy.

« J'espère que le mien en fera partie. » Julian ne parvenait vraiment plus à cerner Rosy. Parfois entreprenante, et d'autres elle reculait. Elle l'intriguait de plus en plus, peut-être était-ce là sa stratégie. L'embrouiller pour qu'il s'y perde. Alors l'observant de ses yeux perçants, il étirait silencieusement un sourire, plongeant son regard dans le sien comme s'il cherchait à s'y perdre, tactique du bon Don Juan, as du flirt.

« Il pourrait. »

Répondait-il simplement, sans ciller des yeux. « Hummmm … Peut-être une seule fois ou alors deux. Je ne sais pas, je vais y réfléchir. »

« Tu me laisse un instant, il faut que j'aille acheter des fleurs et des chocolats! »

Plaisantait-il en faisant mine de se redresser et de partir, sauf que bien sûr, il ricanait et reprenait rapidement place entre les jambes de Rosy, prêt à lui voler un baiser dont il avait tant envie. Mais Jace était entré au même moment, rompant rapidement son geste avant qu'il ne le concrétise. Le pire dans tout ça, c'est que l’interprète de Kristoff semblait content de lui. Julian avait baissé les yeux, déconcerté, mais son visage se redressait quelque peu quand il sentit le souffle chaud de Rosy contre son oreille. Attentif, il ne bougeait plus, profitant de cette proximité avec la silhouette de la jeune femme qu'il désirait tant. « On a cas aller faire un tour dehors, mais je n'ai pas pris ma veste donc il me faudra que tu me prennes dans tes bras pour que j'ai un minimum chaud. Ca te va ? » Elle changeait d'avis ? Pourquoi changeait elle d'avis aussi vite, sans raison ? Julian en venait à se demander si elle ne se jouait pas lui, si elle n'essayait pas de l'allumer pour le laisser en plan quand il serait bien réchauffé. Pour autant, joueur, il ne pouvait pas s'empêcher de lancer les dés. Alors le sourire s'élargissant, il aidait Rosy à descendre de son perchoir, et laissant sa main dans la sienne, il l'entraînait vers la sortie de l'appartement. Tout en entrelaçant ses doigts aux siens, il quittait l'immeuble de Jace, ne s'arrêtant qu'une fois dehors pour ôter sa veste et la passer sur le dos de Rosy. Ses mains caressant ses épaules au passage.

« Alors dites moi Princesse, vous voulez aller ou ? »

Elle ne semblait pas vraiment partante pour la voiture, alors il n'osait pas vraiment lui proposer la sienne, bien qu'il ne cessait d'y penser. Les sièges se couchant facilement...

« On peut prendre ma voiture ou... Se contenter de regarder les étoiles. Je sais pas trop pourquoi les filles adorent regarder les étoiles. »

Il fronçait les sourcils à cette pensée, levant légèrement les yeux vers le ciel. Puis il les reposait sur Rosy, ce malicieux sourire toujours bien encré sur sa bouche.

« Mais si tu as froid, la voiture serait plus pratique pour te réchauffer de mes bras... »

Murmurait-il suite aux précédentes réflexions de la belle, qui n'étaient pas passées dans l'oreille d'un sourd. Serrant de nouveau les doigts de la jeune femme qu'il n'avait lâché que pour lui enfiler sa veste, il venait lui faire face, baissant son visage vers le sien. Elle semblait toute petite devant lui. De sa main libre, il caresser du bout de son pouce, le menton de Rosy, laissant ses yeux vagabonder dans les siens, comme s'il cherchait à l'hypnotiser. Et cette fois ci, seuls dans la rue, sans personne pour les déranger, il rapprochait son visage du sien, jusqu'à rompre la petite distance qu'il restait. Ses lèvres venaient rencontrer délicatement celles de Rosy, qu'il pinçait tendrement, lui offrant un premier baiser au quel il n'avait eu cesse de songer tout au long de ce début de soirée. Un simple et chaste baiser, mais assez pour étaler un frisson tout le long de son corps. Ils devaient avoir l'air d'un parfait petit couple, là sur le trottoir, sous le réverbère, dans le froid, échangeant un baiser romantique. Se pinçant la lèvre en rompant cet union, il croisait de nouveau ses yeux, laissant ce petit sourire reprendre place sur son visage.

« Ca ce n'est qu'un avant gout... »

Chuchotait-il alors que ses lèvres restaient proches des siennes,juste assez pour que son souffle chaud termine sa course contre son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy   C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est comme un jeu Pokémon, ou tu fuis, ou tu attaque | PV Rosy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney's Academy :: Et ils vécurent heureux, pour toujours :: Les archives :: Les rps-
Sauter vers: