Voir les messages sans réponses
let's get started (julian)
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez
 

 let's get started (julian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: let's get started (julian)   let's get started (julian) EmptyVen 6 Oct - 17:49


let's get started

julian & summer

Un étirement. Puis un deuxième survient. Un souffle. Suivi d’un second souffle. Il fallait que je puisse rassembler toute mon énergie pour reprendre une certaine respiration et ne plus avoir ce souffle haletant particulièrement désagréable. En d’autres circonstances, cela ne m’aurait pas forcément déplu… bien au contraire… mais le jour où je pourrais goûter, à nouveau, aux plaisirs charnels, ce n’est pas près d’arriver… Heureusement que j’ai mes cours, mon travail au sein du parc et surtout la danse pour pouvoir me décompresser et penser à autre chose. D’ailleurs, puisque le parc a été mis sur le tapis, il est temps pour moi de faire ma référence et de retourner à l’intérieur de ce lieu qui m’apaise et qui me fait du bien, à savoir mon logement ! Les répétitions pour la parade d’Halloween viennent d’être achevées et tout ce dont j’avais envie était de pouvoir retourner dans mon logement, de me précipiter sous la douche et de laisser l’eau s’écouler sur ma peau… Au moins, là, je pouvais laisser pleinement mon esprit se livrer à son imagination débordante et je pourrais me consoler en créant des images spéciales, inédites, parfaites de moi et de mon enseignante favorite. Je n’arrivais pas à me la sortir de la tête. C’est dingue. Ça devient inquiétant. Je suis complètement sous son emprise, comme si elle m’avait envoûté avec son regard d’ange, avec son sourire particulièrement précieux et séduisant… Non… Mon cœur et mon esprit ne peuvent plus d’elle. J’ai envie de pouvoir me la faire sortir de mon esprit, mais malgré tous mes efforts pour se faire, je n’y parviens pas. Manquais-je encore de davantage de force ? de davantage de persuasion ? Je l’ignore… En tout cas, tout ce dont j’ai besoin, c’est de véritablement faire aérer mon esprit, car si ça continue, j’irais frapper à sa porte pour la voir ou j’irais jusqu’à dormir sur le pas de sa porte juste pour être la première et l’unique à la voir à son réveil… Obsession… Totale Obsession.

« Bon… Allez cocotte, tu as franchement besoin d’avoir des paires de claques… » Silhouette, corps situé juste en face d’un miroir, mes mains étaient occupées à me flageoler contre mes joues comme pour me réveiller. Oui, la douche m’a détendu, mais elle a également réussi à me faire bailler pour m’en aller vers la prochaine étape qu’est le bâillement. Sauf que je ne désire pas dormir maintenant, c’est beaucoup trop tôt. Et puis, j’avais envie de retrouver mes partenaires, mes collègues, mes amis et de passer une très bonne soirée. Bon, et j’avoue aussi que j’avais une petite espérance quant à pouvoir l’apercevoir… Après tout, ce n’est pas Mickey qui va m’interdire de rêver ! Surtout pas lui car des rêves inouïs, c’est bien grâce à lui que je les dois. Sans mes parents, sans Disney, sans le maître de ces lieux, j’ignore où j’en serais aujourd’hui et je remercie le monde de la vie que je mène actuellement. Sourire aux lèvres, je finis de me coiffer et de m’habiller, toute coquette, toute jolie et je quitte la maison tout en dégustant une friandise.

« Oh… mon… dieu… » Je suis prise à la fois par l’envie de rire et par l’envie de me mettre ma main devant la bouche tant je suis abasourdie par la scène que je viens d’apercevoir, d’assister. Si je viens à rire, ce ne serait pas totalement sympathique de ma part, d’autant qu’il a dû faire de son mieux pour courtiser cette jeune femme, mais là… Je dois dire que la gifle a été des plus monumentales ! Je crois n’en avoir jamais vu de telle de ma vie !! C’est plus fort que moi. Il faut que je rie. Et je ris derrière ma main pendant quelques secondes qui me paraissent interminables avant de reprendre, difficilement, une certaine contenance. Mes pas viennent alors à m’amener vers le principal intéressé, visiblement touché et quelque peu agacé de s’être pris une telle veste. « Tu lui as dit qu’elle était trop bonne et que tu mourrais d’envie de l’embrasser ? » Un sourire des plus amusés s’étire sur le coin de mes lèvres alors que je viens m’installer sur l’un des tabourets autour du bar, m’asseyant ainsi juste à ses côtés. « Ça ne t’arrive jamais de laisser ton côté Gaston au placard pour une fois ? Je pense que ça pourrait être un grand pas… » J’appelle le serveur afin de pouvoir commander mon cocktail favori avant de me tourner vers Julian, sourire aux lèvres, main réconfortante qui se pose contre son épaule. « Je taquine, mais je suis désolée pour toi… Ça va ? Tu n’as pas trop mal ? » lui demandais-je en glissant mon regard vers sa joue quelque peu rosie par le geste précédemment exécuté.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
MessageSujet: Re: let's get started (julian)   let's get started (julian) EmptyVen 6 Oct - 19:04

Let's get started
Summer and Julian

« T'as vus comment tu la regarde ?! » Une fine voix féminine, cassée par l'émotion, fend le silence de la ruelle assombrie par la pénombre de la soirée. La jeune femme, d'environs une trentaine d'année, brune aux cheveux longs et ondulés, fine et élancée, perchée sur de hauts talons, fait face à Julian qui semble soupirer en détournant les yeux, fuyant le regard inquisiteur de la dame. « Beau parleur, pauvre type! » La main de la jeune femme s'abattue sur la joue du principal intéressé, surprit par un tel geste. Il ne bougeait pourtant pas, se contentant de fermer les yeux lors de l'impacte, et de venir caresser sa joue douloureuse avec sa main droite. La fille tourne les talons et s'en va d'une démarche assurée, mais visiblement agacée. Et elle a ses raisons. Ca fait des mois que Julian lui tourne autour, lui fait espérer des choses, puis tout à coup, plus rien... Il n'a jamais vraiment fondu devant la dite brunette, mais elle était jolie, alors il s'était prit au jeu de la séduction. Jusqu'à croiser.. Elle. Rosy. Le teint d'une poupée de cire, les cheveux roux, les yeux clairs, et la jeunesse dans les traits. Il ignore tout de Rosy, sauf son prénom et son job, vendeuse de friandises à Disneyland. Il ignore tout d'elle mais elle l'a conquis. Il ne pense plus qu'à elle, il en a oublié de courtiser toutes celles qui avait à la botte depuis bien longtemps. Enfin, si l'on peut dire ainsi. Parce qu'il sait draguer, il sait flirter, mais garder une fille, c'est toute autre chose. C'est peut-être là tout le problème avec Rosy. Elle va le divertir sous la couette et le larguer, comme toutes les autres ?

« Tu lui as dit qu’elle était trop bonne et que tu mourrais d’envie de l’embrasser ? » Lâchant sa joue, il relevait les yeux vers la petite voix qui s'adressait visiblement à sa personne. Summer. Un petit sourire, certes amusé, mais gêné qu'elle ait assisté à ça, se dessine en coin de ses lèvres, alors qu'il suivait la brune vers l'intérieur du bar, sans même se retourner vers la première brunette qui a déjà disparu au loin.

« J'aurais préféré. »

Rétorquait-il en grimaçant, et ouvrant sa bouche en grand pour étirer sa joue douloureuse. Elle ne l'avait pas raté à première vue, sa joue semblait le bruler. « Ça ne t’arrive jamais de laisser ton côté Gaston au placard pour une fois ? Je pense que ça pourrait être un grand pas… » Fermant sa bouche, il échappe un léger petit rire, tout en suivant des yeux le cocktail qu'elle vient de se commander. Lui avait déjà commencé à boire, un whisky, avant que son ex. proie ne l'agresse au bar. Il tirait d'ailleurs son verre vers lui, resté un peu plus loin, et il venait rapidement en siroter le fond, pour se remettre les idées au clair. La main de Summer sur son épaule, il reposait son verre vide contre le bois usé du comptoir, et acquiesçait pour la remercier de sa compassion. « Je taquine, mais je suis désolée pour toi… Ça va ? Tu n’as pas trop mal ? »

« C'est rien, ce n'était pas... Très important. Pas avec elle. »

Détournant ses yeux, il levait le bras pour faire signe au serveur de lui en servir un autre. Ce dernier s'attelait rapidement à la tâche, et le verre de nouveau plein en main, Julian le faisait glisser vers lui, tout en relevant doucement ses yeux clairs vers Summer.

« Qu'est-ce qui t'amène ici ce soir, coach Summer ? »

Probablement que les petits jeunes de chez Disneyland avaient organisé une de ces soirées à la con, ou ils picolent jusqu'à en mourir ? Oué, le souci dans ces soirées de cast-members, c'est que Rosy, elle y est... Paniquant presque à l'idée de la voir débarquer ici ce soir, il détournait ses yeux vers le reste de la pièce, scrutant les moindres recoins. Visiblement, sa rousse n'était pas là. Il reportait alors, rassuré, ses yeux sur Summer.

« Tu savais que les baisers de jolies princesses soulagent toutes les douleurs ? »

Chasse ton instinct il revient toujours. Le sourire malicieux de retour sur son visage, il tendait la joue rougit vers Summer, pointant son index contre son visage, lui faisant ainsi bien comprendre, qu'il attendait une petite bise de sa brunette préférée.
Revenir en haut Aller en bas
 
let's get started (julian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney's Academy :: Et ils vécurent heureux, pour toujours :: Les archives :: Les rps-
Sauter vers: