Voir les messages sans réponses
Thérapie Shana | Jake Owens
Revenir en haut
Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Thérapie Shana | Jake Owens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Thérapie Shana | Jake Owens   Ven 20 Oct - 0:01

Thérapie Shana, act I.
Pas besoin d'une psy, j'fais le travail pour pas un sou.


C'est vrai qu'elle se laisse aller ces derniers temps. Ignorant les invitations en sorties, esquivant les soirées Cast-members, tout ça pour se faire un tête à tête bien mérité avec ses jeux vidéos, ou l'écriture de ses romans, que bêtement, elle se garde pour elle. Shana mène une vie bien tranquille, trop peut-être. Elle le sait, mais sortir, voir du monde, picoler, c'est tellement loin d'elle. Elle a toujours trouvé que l'alcool rendait les gens bête. Jamais elle n'a été ivre, et il suffit qu'elle participe à une soirée trop arrosée, pour vite s'ennuyer, dès que tout son entourage est au sol. C'est pour ça qu'elle ne sort pas beaucoup. Elle trouve les autres immatures, et eux la trouvent probablement trop coincée. Ce soir pourtant, elle avait troqué sa manette et son clavier, pour une mini-robe, des bottines à talons, et du maquillage. Ses amies voulaient lui trouver un homme, si seulement elles savaient que son avenir est tout tracé aux yeux de ses parents, de ce côté là. Secret qu'elle se garde. 20h, elle pénétrait au bar à vin, que lui avaient indiqué ses deux amies en question. Elle était visiblement la première. Debout, au bas de la porte, tenant sa veste entre ses bras, contre son buste, elle en grimaçait. Elle a horreur d'être la première, c'est stressant de devoir choisir la table, la boisson, et elle ne peut que s'imaginer le pire, comme le fait que ses amies ne viennent pas, et qu'elle ait monopolisé une table entière pour rien. Se mordillant la lèvre, elle se faufile alors doucement vers le comptoir, d'un pas peu assuré. Elle ne sait même pas ou poser ses mains, de peur que tout soit collant, comme dans ses bars miteux perdus en ville. Heureusement, là, ça semble propre. En même temps, c'est Disneyland. Elle se hisse alors sur un tabouret, après avoir posé sa veste sous ses fesses. Elle ne demande qu'un coca, qu'elle règle dans la foulée. Puis de ses yeux vert perçant, elle commence à scruter les environs, jusqu'à en revenir à son voisin. Comment avait-elle put ne pas le remarquer ? Jake Owens, professeur dans l'académie qu'elle fréquente depuis maintenant plus de deux ans. L'homme a toujours attiré son plus grand dégout. Entre sa moustache démodée et son gout trop prononcé pour l'alcool. Dieu merci, elle n'a jamais été sportive et n'a jamais dû subir ses cours, qui d'après les rumeurs, sont de vraies tortures. C'est peut-être justement à cause de ça : Son verre qu'il sirote tranquillement, d'une couleur orangée. Du Whisky probablement. Plissant les yeux en suivant les gestes du professeur, elle attend patiemment qu'il repose le récipient, pour l'empoigner fermement et le glisser vers elle, sans même réaliser ce qu'elle faisait réellement. Le verre contre elle, elle fixe Owens en fronçant les sourcils, comme l'aurait probablement fait une mère digne de ce nom.

« C'est comme ça que vous comptez draguer une femme ? L'alcoolisme, professeur, c'est démodé. »

Comme la moustache, mais elle préférait se la garder pour plus tard, cette réplique.

« Je comprends mieux votre odeur corporel à longueur de journée. »

Ajout-elle en grimaçant, alors qu'elle renifle le fond du verre de Jake. Définitivement dégoutée, elle se penche derrière le comptoir, les fesses en l'air, pour vider le verre d'Owens dans l'évier du barman. Ceci fait, elle lui rend son récipient, se frotte les mains, croise les bras sur le comptoir, et retrouve son joli sourire angélique, et enfantin.

« Un jour, vous me remercierez. »

Elle relève un bras s'accoudant au bar, et repose sa tête sur sa main, l'air totalement innocente. Elle avait toujours rêvé de faire ça, sauver un ivrogne de la noyade. Ce serait sa bonne action, entre elle et dieu. Une place au paradis. Ou alors c'était juste un bon moyen d'emmerder celui qui tyrannise l'école entière, à vous de voir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin + Manager at the Disney's Academy
Evolution chez Disney :
6 / 126 / 12

Ma petite bio : Je suis né à Oklahoma City aux États-Unis, le 21 mars 1978. J'ai donc actuellement 39 ans et je suis américain!



Disney's academy et toi : Je suis professeur de sport et d'entretien du corps à la Disney's Academy



Mon statut marital : Veuf. Je ne cherche pas à me caser mais si tu est majeure et consentante tu peux toujours visiter ma chambre!

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim



Mes petits + : C'est un grand admirateur de Marvel • il fume du matin au soir • il possède plusieurs tatouages • il drague comme il respire • il ne veut pas se caser • il a eu plusieurs conquêtes (il ne les compte plus) • il adore trainer dans les bars le week-end • il a un fils qui a 21 ans avec qui il ne s'entend pas vraiment • il se fiche de son apparence, la classe c'est naturel • Il adore avoir le dernier mot • il possède un comportement très particulier, à la limité du cinglé • Il ressemble étrangement au personnage Jack Sparrow mais n'a jamais pensé à le jouer (ceci dit, il est sans doutes trop vieux maintenant pour ça) • Il n'a jamais été un grand fan de Disney jusqu'à récemment, ceci dit il n'aime que les Disney ou l'humour est bien présent, les trucs gnian-gnian sont loin de lui plaire • il ne supporte pas les faignants • Il dit toujours ce qu'il pense quitte à ce que ça ne plaise pas aux autres • Il est impulsif et extrêmement nerveux • Il possède un labrador qu'il a nommé Lucky (oui il n'a pas cherché loin) • Au cas où ça vous aurait échapé, il fait beaucoup de sport • Il n'accorde pas sa confiance facilement et évite de trop s'attacher aux gens • Il a du sang italien • Il a déjà eu des relations sexuelles à plusieurs (mais seulement avec des femmes) • Il sait jouer de la guitare depuis son adolescence mais n'en joue plus depuis des années • Lorsqu'il ne bosse pas et qu'il n'est pas dans les bars, il passe son temps à jouer à la playstation une bière à la main •

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t361-jake-owens-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t360-jake-owens-cellphone http://disneyacademy.forumactif.com/t348-jake-owens-ft-clayne-crawford http://disneyacademy.forumactif.com/t341-jake-owens
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Sam 21 Oct - 17:44

Thérapie Shana, act I.
shana & jake

Cela devenait éprouvant pour lui. Faire semblant d'être le professeur parfait, subir au quotidien les moqueries des élèves qui savaient très bien que le presque quarantenaire ne pouvait riposter sous peine d'être renvoyé pour de bon. Prendre sur lui c'est tout ce qu'il pouvait faire mais dans certain cas, comme cette journée là, cela devenait déprimant. Jake était devenu la coqueluche de l'école, dans le mauvais sens du terme. Les plus malins prenaient un malin plaisir à le provoquer et à ricaner en voyant que celui qu'on surnommait autrefois "le pire prof" n'était devenu qu'un faiblard. Il n'y avait rien de joyeux dans sa vie mis à part son fils qu'il voyait plus souvent, et même là ce n'était pas souvent une partie de plaisir, car oui, il était détesté par son propre fils. Broyant du noir, il s'était décidé, après les cours, de ne s'acheter qu'un sandwich pour simple diner et de foncer directement au UVA Bar...quitte à déprimer, autant le faire dans les règles de l'art.

C'est donc avec le but de noyer son désespoir dans l'alcool qu'il se mit en route. Il ne s'était apprêté que d'un simple ensemble de sport, ne trouvant pas nécessaire d'en faire plus vu que sa tenue finira certainement recouverte d'alcool comme le finissent généralement ses tenues de beuverie. Étant certainement l'un de ses meilleurs clients, le patron lui réservait toujours la même place, en face de lui. Jake aimait papoter avec lui, ça lui donnait l'impression de ne pas être solitaire et d'avoir un tant soit peu de vie sociale (qu'il n'a pas vraiment mis à part Joe). Le professeur ne commençait jamais molo, lui attaquait directement au whisky, même dix minutes après avoir engloutit son repas. Le coude négligemment posé sur le comptoir, il fixe son verre, ne sachant plus s'il appréciait encore cette boisson. Plus qu'un plaisir, c'était devenu un besoin, quelque chose de vital dans ses périodes sombres.

C'est donc pour cette raison qu'il fut indigné lorsqu'une femme, sortie de nulle part, cru bon de jeter le contenu de son verre dans l'évier. Choqué, il mit à agiter ses bras d'incompréhension. « C'est comme ça que vous comptez draguer une femme ? L'alcoolisme, professeur, c'est démodé. Je comprends mieux votre odeur corporel à longueur de journée. Un jour, vous me remercierez.» Les filles d'aujourd'hui se mêlent bien trop de ce qui ne les regardent pas. C'était la réflexion qu'il s'était faite. Son regard croise finalement celui du patron, lui aussi n'en croyait pas ses yeux, pas pour la même raison que le professeur ceci dit. Enfin quelqu'un qui ose lui retirer son verre! Le pauvre n'avait pas le droit de refuser les désirs d'un client tant qu'il ne dérangeait personne...et puis se frotter à un ancien militaire ? non merci, il tenait encore à sa vie, aussi insignifiante soit-elle.

« Mais tu te prends pour qui toi ?! Qui t'a dit que je voulais draguer de la donzelle ? -il fixe la jeune femme puis la pointe du doigt- T'a dû prendre tes rêves pour une réalité parce que c'est certainement pas toi que je draguerais.»

Typiquement le genre de nana qu'il détestait. Le genre chieuse à temps plein. Des comme elle il y en a beaucoup mais généralement elles attendent d'être en couple pour se permettre ce genre de chose! Elle, non. Pourquoi perdre son temps à s'occuper de ses propres fesses quand on peut s'occuper de celles des autres ? Déjà qu'il n'était pas d'une humeur particulièrement joyeuse...c'était franchement pas le bon jour pour lui prendre la tête. Du genre Coléreux, le professeur tape du poing le comptoir puis indique une place libre loin de lui.

« T'a conscience que tu viens de bousiller mes 7 dollars, là ?! Qui t'a dit de te mettre à côté de moi si je te dégoûte tant que ça ?! y a une autre place là-bas, vas donc boire une petite citronnade là-bas et lâche-moi les basques! »

Disney's Academy


« - Ou c'est de la folie, ou c'est du génie. -Ce qui est étonnant, c'est que souvent ces deux qualités vont ensemble » William Turner & Jack Sparrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Sam 21 Oct - 18:33

Thérapie Shana, act I.
Pas besoin d'une psy, j'fais le travail pour pas un sou.


Il y eu un tel moment de tension, et surtout, de silence, entre elle, lui et le barman qui restait pétrifié devant la scène, que Shana en venait à se demander ce qu'elle avait bien put faire de mal, pour que le directeur même de l'établissement ait l'air de se faire dessus. Ce n'est qu'un professeur de seconde zone, alcoolique, et probablement timbré, par le président des états-unis. - qui soit dit en passant, ne mérite pas plus de considération, mais c'est une autre affaire. Jesse avait peut-être bien omit de lui préciser que son père était un ancien militaire. Arquant un sourcil d'incompréhension, la jeune femme passait ses jolis yeux émeraudes du professeur au barman, avant qu'enfin, le moustachu daigne répliquer. « Mais tu te prends pour qui toi ?! Qui t'a dit que je voulais draguer de la donzelle ? T'a dû prendre tes rêves pour une réalité parce que c'est certainement pas toi que je draguerais. » Sans même un self-control, Shana échappait un petit rire, tanguant entre ironie et amusement, face à une telle réplique. Elle avait l'air de lui faire les yeux doux là ? Plaquant un bras sur le comptoir pour se tourner totalement face à Owens, elle grimace sans gêne, et hoche rapidement la tête.

« Pardieu non, même si vous étiez le dernier être sur terre, je préférerais aller voir un babouin! »

Au risque de passer pour une zoophile. Je vous rassure, elle n'aime que les hommes, surtout ceux qui ressemblent au professeur Geller. Oui, quitte à craquer sur un prof, mieux valait en choisir un propre, assuré, amusant, et surtout, qui ne boit pas.
Elle sursaute un peu surprise, quand le poing du professeur s'abat sur le comptoir, faisant se retourner pas mal de clients vers eux, malgré que le barman tente de faire signe à tout le monde de faire comme si de rien n'était. Reculant légèrement son visage, l'air presque aberré d'une telle réaction, elle penche finalement la tête vers son épaule, minaudant un air réfléchit cruellement convainquant.

« Vous devriez peut-être songer à les mettre dans un McDo la prochaine, ça vous évitera une telle haleine. »

Elle passait sa main entre eux comme si elle tentait de chasser une mauvaise odeur.

« J'attends de la compagnie, je ne vais pas me terrer dans cette petite place. »

Assure t-elle sans la moindre gêne, peu atteinte par l'excès de colère qu'affiche pourtant l'homme en face d'elle. - il n'oserait pas frapper une femme quand même ?! Elle comprenait mieux l'attitude de Jesse envers Jake, tout à coup. Parce que oui, elle savait bien que Jesse - qu'elle qualifierait assez facilement de meilleur ami d'école - était le fils de Jake, et si parfois elle trouvait que le plus jeune y allait un peu fort sur son père, elle se rangeait finalement de son côté. Le vert clair et perçant de ses yeux vagabondait un moment sur le visage de Jake, avant qu'elle ne les plisse suspicieusement, en pleine réflexion.

« Je perçois un manque de contrôle en vous. Une colère inexprimée. Vous savez que l'alcool ne fait qu'accroitre ce genre de comportement et vous terre dans la solitude et force les autres à vous craindre ? »

Il donne un léger et discret coup de tête vers le barman pour le designer sans avoir à le pointer du doigt.

« Sérieusement, vous devriez vous trouver une jolie fille à baiser plutôt que de vous détruire comme ça. »

Posant son sac à main sur le comptoir, elle cherche quelque chose en son fond, et en sort son porte feuille. Elle tire sept dollars de son porte monnaie à l'effigie d'un chat japonais, et les glisse contre le bois jusqu'à Jake, avant de retirer sa jolie main manucurée.

« Allez manger, ça ne vous fera pas de mal. »

Elle repose son sac l'air de rien, détournant totalement son attention de Jake. Elle croise ses longues jambes dénudées sous le comptoir, et s'accoude au bar en balançant ses pieds, attendant simplement ses amies, impassible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin + Manager at the Disney's Academy
Evolution chez Disney :
6 / 126 / 12

Ma petite bio : Je suis né à Oklahoma City aux États-Unis, le 21 mars 1978. J'ai donc actuellement 39 ans et je suis américain!



Disney's academy et toi : Je suis professeur de sport et d'entretien du corps à la Disney's Academy



Mon statut marital : Veuf. Je ne cherche pas à me caser mais si tu est majeure et consentante tu peux toujours visiter ma chambre!

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim



Mes petits + : C'est un grand admirateur de Marvel • il fume du matin au soir • il possède plusieurs tatouages • il drague comme il respire • il ne veut pas se caser • il a eu plusieurs conquêtes (il ne les compte plus) • il adore trainer dans les bars le week-end • il a un fils qui a 21 ans avec qui il ne s'entend pas vraiment • il se fiche de son apparence, la classe c'est naturel • Il adore avoir le dernier mot • il possède un comportement très particulier, à la limité du cinglé • Il ressemble étrangement au personnage Jack Sparrow mais n'a jamais pensé à le jouer (ceci dit, il est sans doutes trop vieux maintenant pour ça) • Il n'a jamais été un grand fan de Disney jusqu'à récemment, ceci dit il n'aime que les Disney ou l'humour est bien présent, les trucs gnian-gnian sont loin de lui plaire • il ne supporte pas les faignants • Il dit toujours ce qu'il pense quitte à ce que ça ne plaise pas aux autres • Il est impulsif et extrêmement nerveux • Il possède un labrador qu'il a nommé Lucky (oui il n'a pas cherché loin) • Au cas où ça vous aurait échapé, il fait beaucoup de sport • Il n'accorde pas sa confiance facilement et évite de trop s'attacher aux gens • Il a du sang italien • Il a déjà eu des relations sexuelles à plusieurs (mais seulement avec des femmes) • Il sait jouer de la guitare depuis son adolescence mais n'en joue plus depuis des années • Lorsqu'il ne bosse pas et qu'il n'est pas dans les bars, il passe son temps à jouer à la playstation une bière à la main •

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t361-jake-owens-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t360-jake-owens-cellphone http://disneyacademy.forumactif.com/t348-jake-owens-ft-clayne-crawford http://disneyacademy.forumactif.com/t341-jake-owens
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Mer 25 Oct - 19:25

Thérapie Shana, act I.
shana & jake

« Pardieu non, même si vous étiez le dernier être sur terre, je préférerais aller voir un babouin! » Il était vexé et ne s'en cachait pas. Bien sûr il ne se prenait pas pour un modèle mais pensait tout de même avoir plus de charme qu'un babouin. Du moins les nombreuses conquêtes qu'il avait eu jusque là n'avaient pas critiqué son physique bien loin de là! Quant à sa défunte femme, elle aimait tout en lui, sa cicatrice au dessus de l’œil (peu visible de loin mais bien présente), sa bouche qu'il trouvait trop fine, son corps d'athlète (mais sous un vieux jogging et un t-shirt large, ça ne se voyait pas trop) et même sa moustache "démodée". Oui il était devenu alcoolique mais qui ne le serait pas devenu ? sa femme venait de mourir (ainsi que l'enfant qu'elle portait), il venait de prendre conscience qu'il n'avait pas été un père pour son fils et il en avait par dessus la tête de voir ses hommes mourir au front. Il en avait vu des choses autrefois, des familles avec pour domicile qu'une simple maison de bois branlant qui menaçait de s'écrouler à tout moment, des enfants souffrant de malnutrition qui n'avaient que la peau sur les os...parce que oui c'est une chose de voir ça dans les médias mais s'en est une autre de voir ça en vrai. C'était sans doutes cette vision d'horreur qui l'avait le plus marqué, voir ces bambins de deux ans à quatre pattes parce qu'ils n'étaient pas assez nourris pour avoir la force de marcher comme ils le devraient...et après on s'étonne qu'il ait commencé à boire de l'alcool ? en reliant tout cela, il ne se sentait pas assez fort pour tout surmonter, seul ou accompagné de son entourage.

Il en faisait souvent des cauchemars et il espérait que l'alcool qu'il boirait ce soir allait l'aider à s'endormir, à oublier toute cette pression qu'il s'était mise sur les épaules. Ne pouvait-il pas être plus clément envers lui-même ? Non, parce que de son point de vue, absolument tout était de sa faute, la mort de sa belle y comprit. « Vous devriez peut-être songer à les mettre dans un McDo la prochaine, ça vous évitera une telle haleine. » Fixant la jeune femme, il fronça les sourcils puis avança sa main vers sa bouche, il souffla sur cette dernière puis la renifla. Oui bon, elle n'avait pas tout à fait tort sur ce sujet là...la bière et le whisky ne font pas bonne haleine. « Oui bon certes. » Avouait-il dans sa barbe. « Je perçois un manque de contrôle en vous. Une colère inexprimée. Vous savez que l'alcool ne fait qu'accroitre ce genre de comportement et vous terre dans la solitude et force les autres à vous craindre ? » Une colère ? il y avait bien plus qu'une colère! Tout cela avait commencé avec une immense tristesse (qu'il noie avec de l'alcool donc, mais je ne vous apprends rien), il ne s'attendait pas à ce qu'on le comprenne ni même qu'on le soutienne, il faudrait être bien trop ambitieux pour l'aider, et c'est peu dire.

« Sans dec' ? tu sais euh..."mademoisellejefourremonnezdanscequinemeregardepas", il y a bien plus qu'une colère inexprimée, quant à la solitude je suis terré dedans depuis plusieurs années déjà. -il fixa la jeune femme tout en ricanant- mais pourquoi j'te dis ça moi ?! »

Comme si elle allait s'emmerder à écouter un ivrogne raconter son désarroi! « Sérieusement, vous devriez vous trouver une jolie fille à baiser plutôt que de vous détruire comme ça. Allez manger, ça ne vous fera pas de mal.» Parce qu'elle pensait réellement que baiser une jolie fille par-ci, par-là ne le détruisait pas ? cela faisait autant de dégâts sur son cerveau que sa dépendance à l'alcool! A chaque fois qu'il était avec une femme il se sentait indigne, il s'imaginait comme la pire des pourritures qui ne fait pas honneur à la mémoire de sa belle puisque cette dernière était bien loin de cautionner ce genre de comportement de débauché. Fatigué, il posa son coude contre le comptoir puis y positionna sa tête. C'est à ce moment-ci que la jeune femme avait eu la bonne idée de lui tendre sept dollars. Bien que cette monnaie soit un remboursement, il s'était senti très mal à ce moment. Comme s'il était un sdf à qui on donnait de l'argent par pitié! C'était sans doutes l'affront de trop. Lâchant sa tête, il fit glisser à son tour la monnaie vers son interlocutrice.

« C'est bon, tu peux te le garder ton fric, j'ai encore de quoi casser la croute.»

Le bar vendait des burgers et il était encore tout à fait capable de s'en payer un, il n'était pas à la dèche non plus. Tournant à nouveau son attention vers le barman, qui lui semblait mal à l'aise face à la situation (qui ne le serait pas ?).  « Il me faudrait une bière s'il te plait.» Il lança un regard en coin à la jeune femme. «...Sans alcool.» Comme ça elle allait lui lâcher la grappe et lorsqu'elle se sera cassé avec sa petite bande d'amis, il pourra enfin reprendre ses bonnes vieilles mauvaises habitudes.  

Disney's Academy


« - Ou c'est de la folie, ou c'est du génie. -Ce qui est étonnant, c'est que souvent ces deux qualités vont ensemble » William Turner & Jack Sparrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Mer 25 Oct - 21:48

Thérapie Shana, act I.
Pas besoin d'une psy, j'fais le travail pour pas un sou.


Shana ne pouvait cacher ce petit air fier qu'arborait son visage, quand elle surprit le professeur sentir sa propre haleine, et lui donner raison, par dessus le marché. Elle acquiesçait pour confirmer, tout en haussant les épaules d'un air détaché. Elle n'avait pas vraiment prévu de rouler une pelle à Mr Owens ce soir - ni jamais en fait, sans vouloir l’offenser - alors ça lui était bien égale qu'il ait la même haleine que Jack Sparrow - à lui par contre, elle n'aurait pas été contre! « Sans dec' ? tu sais euh..."mademoiselle je fourre mon nez dans ce qui ne me regarde pas", il y a bien plus qu'une colère inexprimée, quant à la solitude je suis terré dedans depuis plusieurs années déjà. Mais pourquoi j'te dis ça moi ?! » L'espace d'un instant, elle était restée figée, la bouche entre ouverte, face à la réflexion de Jake qui semblait s'en vouloir à lui même, de lui confier son mal être. Un peu comme Jack Sparrow et sa conscience. Finalement il n'était pas si inintéressant que ça ce type, s'il ressemblait au pirate le plus sexy de l'univers. Ceci dit il était inquiétant. Très inquiétant.

« Peut-être que vous devriez en parler justement... ? Vous avez déjà songé à voir un psy ? »

Redressant son dos, les épaules droite, et l'élégance même d'une princesse Disney, elle s'était accoudée au comptoir, les mains jointes juste sous son menton, et de ses jolis émeraudes, elle fixait Owens avec insistance.

« Si vous voulez, vous vous allongez sur la banquette et je vous écoute, mes amies ne sont pas très ponctuelles, ça me passera le temps! »

Le pire dans tout ça, c'est qu'elle était sérieuse. Là ou d'autres se proposeraient poliment d'écouter pour libérer l'âme perdue d'un pauvre homme, elle, avouait le faire simplement pour combler son temps perdu. « C'est bon, tu peux te le garder ton fric, j'ai encore de quoi casser la croute. »

« C'est pas l'impression que vous donnez. »

Elle se penchait alors vers lui, dans l'idée de déposer le billet dans le fond de sa poche, mais elle eu un moment de recul en imaginant que les vêtements n'étaient pas très propres... Elle se pinçait alors la lèvre en grimaçant, hésitant longuement, pour finalement y aller très très vite, déposant le billet dans la poche du veston d'Owens, tout en limitant le moindre contacte qu'elle pouvait avec le tissu. « Il me faudrait une bière s'il te plait. » La main qu'elle venait de retirer, encore en l'air, elle se laissait aller à une exaspération abusée, rouvrant ses jolies lèvres rosées, presque outrée. « ...Sans alcool. » Aussitôt, un bien franc sourire avait reprit place sur sa bouche, et elle manquait de dévisager Owens, tant elle ne s'attendait pas à un tel rebondissement. Elle ne pensait pas qu'il l'écouterait, pas aussi vite en tout cas. Elle pensait devoir lui hurler dessus encore un peu, c'était amusant en plus. Se tournant totalement vers lui, ses jambes dénudées face à sa personne, elle balançait légèrement ses pieds, jouant avec ses cheveux, alors que ses yeux clairs s'enfonçaient beaucoup plus gentiment dans les siens.

« Je suis fière de vous. Mais vous savez, l'invitation de la banquette tient toujours! »

D'ailleurs, elle jetait un œil à sa montre... Visiblement ses amies l'avaient lâchées, et elle déteste le retard. Sauf quand c'est Jesse, il a de bons antécédents. Et maintenant qu'elle faisait connaissance avec le père, elle comprenait mieux. Tirant sur sa jupette, elle se hissait du tabouret, prenait son sac, et passait ses bras autour de celui d'Owens pour le forcer à la suivre. Ou peut-être parce qu'elle s'imaginait qu'il était trop bourré pour marcher ?

« Venez, je vous offrirais même un coca si vous êtes sages. »

Souriant malicieusement, elle l'entraînait jusqu'à une table libre, pour deux, dans le fond du bar, et elle prenait place, l'invitant à s'assoir en face d'elle. Elle croisait de nouveau ses gambettes, sous la table, et son attention revenait à Owens.

« Dites moi, c'est quoi qui vous fait boire comme ça ? Je ne suis pas psy, mais je crois que je sais écouter toujours. »

Elle détournait ses yeux tout en se penchant sur la table, sans se soucier de son décolleté, pour interpeller le serveur. Elle demandait une assiette de gâteaux salés mexicain, un peu de sauce, et deux sodas. Ce dernier déposait très vite la commande, elle plaçait l'énorme assiette de gâteau entre eux, tout en attrapant un pour le plonger dans la sauce. Elle avait une faim de loup!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin + Manager at the Disney's Academy
Evolution chez Disney :
6 / 126 / 12

Ma petite bio : Je suis né à Oklahoma City aux États-Unis, le 21 mars 1978. J'ai donc actuellement 39 ans et je suis américain!



Disney's academy et toi : Je suis professeur de sport et d'entretien du corps à la Disney's Academy



Mon statut marital : Veuf. Je ne cherche pas à me caser mais si tu est majeure et consentante tu peux toujours visiter ma chambre!

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim



Mes petits + : C'est un grand admirateur de Marvel • il fume du matin au soir • il possède plusieurs tatouages • il drague comme il respire • il ne veut pas se caser • il a eu plusieurs conquêtes (il ne les compte plus) • il adore trainer dans les bars le week-end • il a un fils qui a 21 ans avec qui il ne s'entend pas vraiment • il se fiche de son apparence, la classe c'est naturel • Il adore avoir le dernier mot • il possède un comportement très particulier, à la limité du cinglé • Il ressemble étrangement au personnage Jack Sparrow mais n'a jamais pensé à le jouer (ceci dit, il est sans doutes trop vieux maintenant pour ça) • Il n'a jamais été un grand fan de Disney jusqu'à récemment, ceci dit il n'aime que les Disney ou l'humour est bien présent, les trucs gnian-gnian sont loin de lui plaire • il ne supporte pas les faignants • Il dit toujours ce qu'il pense quitte à ce que ça ne plaise pas aux autres • Il est impulsif et extrêmement nerveux • Il possède un labrador qu'il a nommé Lucky (oui il n'a pas cherché loin) • Au cas où ça vous aurait échapé, il fait beaucoup de sport • Il n'accorde pas sa confiance facilement et évite de trop s'attacher aux gens • Il a du sang italien • Il a déjà eu des relations sexuelles à plusieurs (mais seulement avec des femmes) • Il sait jouer de la guitare depuis son adolescence mais n'en joue plus depuis des années • Lorsqu'il ne bosse pas et qu'il n'est pas dans les bars, il passe son temps à jouer à la playstation une bière à la main •

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t361-jake-owens-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t360-jake-owens-cellphone http://disneyacademy.forumactif.com/t348-jake-owens-ft-clayne-crawford http://disneyacademy.forumactif.com/t341-jake-owens
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Jeu 26 Oct - 0:15

Thérapie Shana, act I.
shana & jake

« Peut-être que vous devriez en parler justement... ? Vous avez déjà songé à voir un psy ? » Et bien justement ma bonne dame! Il en voyait une! Mais raconter sa vie à une femme qui ne faisait que le juger, à qui l'on avait dit que du mal et qui cherchait la petite bête afin d'obtenir des réponses le plus vite possible ne l'enchantait vraiment pas. Enfin, que cela lui plaise ou non il n'avait pas le choix de la voir chaque semaine. Mais il était tout de même parvenu à l'empêcher de creuser plus loin dans sa vie, suffit d'un soupçon de drague, d'une pincée de sexy-attitude et le tour est joué! Oui, il avait bien remarqué qu'il faisait de l'effet à la petite intello alors autant se servir de ses charmes, bien que cela soit injuste pour elle, lui s'en fichait pas mal...au moins il gardait son taf. « Si vous voulez, vous vous allongez sur la banquette et je vous écoute, mes amies ne sont pas très ponctuelles, ça me passera le temps! » L'américain leva les yeux au ciel tout en soupirant. Elle devait vraiment s'emmerder pour vouloir s'occuper de sa vie ainsi, jamais personne ne l'avait saoulé à ce point (et pas dans le sens du terme qu'il aimerait).

« Oui j'ai déjà une psy, maintenant va voir ailleurs si j'y suis.»

Lâcha t-il simplement. Il espérait du fond du coeur que ses amies allaient se pointer et qu'elles ne lui poseraient pas un lapin. Au pire il avait encore de l'alcool chez lui, tant pis pour le bar! « C'est pas l'impression que vous donnez. » Il ne s'était pas rendu compte du billet qu'elle avait mit dans sa poche, si c'était le cas, au lieu de se sentir comme un sdf, il se serait senti comme une péripatéticienne...ce qui n'est pas mieux, on est d'accord. Toujours accoudé sur le comptoir, il jeta quelques coups d’œil à la porte d'entrée, soit pour surveiller qu'un petit groupe d'amis la franchirait, soit pour s'assurer qu'elle était bien ouverte pour qu'il puisse s'enfuir à tout moment. « Je suis fière de vous. Mais vous savez, l'invitation de la banquette tient toujours! » Oh! Elle avait quitté le tabouret! Bien que ça ne soit pas très sympathique pour elle, il priait Bouddha intérieurement pour qu'elle se casse. Mais évidemment les Dieux n'étant pas toujours de son côté, elle fit tout le contraire et l'entraina même vers une table libre.

« Putain mais elle est pas possible cette gonzesse! Débarassez-moi d'elle par pitié! »

Avait-il lâché. Visiblement elle avait trouvé un nouveau jouet, du moins c'était ainsi qu'il voyait les choses...il n'était qu'une autre petite distraction pour passer le temps. « Venez, je vous offrirais même un coca si vous êtes sages. » Il gromella tout en s'asseyant sur la chaise (malgré son mécontentement). « Mais j'en ai rien à foutre de ton coca! » Cette boisson n'était pas des plus inoffensive d'ailleurs, elle est tellement meilleure pour la santé qu'une bonne vieille bière que sa vrai recette est enfermée dans les sous-sols blindés de la Sun Trust Bank...du moins c'était une rumeur et de toutes manières il n'avait pas besoin de ça pour douter de la composition du liquide noirâtre. « Dites moi, c'est quoi qui vous fait boire comme ça ? Je ne suis pas psy, mais je crois que je sais écouter toujours. » Jake ferma les yeux, se mordilla les lèvres puis serra le poing sous la table. Bon, il ne pouvait pas créer un scandale ici, s'il se cassait du bar elle pourrait encore être capable de le suivre et il ne souhaitait surtout pas qu'une folle pareille sache ou il habite. Au moins dans tout ce merdier, il avait du réconfort : le décolleté apparent de la jeune femme.

« Bon tu sais quoi ? Si tu veux tant que ça jouer la psy qu'il en soit ainsi, j'vais te raconter ma vie. -il s'approcha à seulement quelques centimètres de son visage, fixa le blanc des yeux de la belle et afficha une mine des plus sérieuses- Mais après compte pas sur moi pour rester ici.»

Il se positionna à nouveau correctement sur la chaise, se saisit de la bière sans alcool que venait de lui apporter le barman puis s'exprima.

« Je suis un ancien militaire qui en a vu des vertes et des pas mures au front, Ma femme enceinte est morte dans un accident de voiture, mon fils me déteste et parfois y a des sales gamines qui se prennent pour ma psy.»

Après avoir raconté ses malheurs, le professeur fouilla dans sa veste afin d'y prendre de la monnaie, comptant ainsi payer le barman et partir au plus vite. En voulant prendre son porte-feuille (mal en point, il a une bonne dizaines d'années, ses trous le confirme) il saisit à la place le fameux billet dont il n'avait pas remarqué la présence.

« Putain, j'en peux plus de toi.»

S'était-il exclamé tout en cognant volontairement sa tête sur la table, exténué par la situation.  

Disney's Academy


« - Ou c'est de la folie, ou c'est du génie. -Ce qui est étonnant, c'est que souvent ces deux qualités vont ensemble » William Turner & Jack Sparrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Jeu 26 Oct - 0:44

Thérapie Shana, act I.
Pas besoin d'une psy, j'fais le travail pour pas un sou.


« Putain mais elle est pas possible cette gonzesse! Débarrassez-moi d'elle par pitié! » Sous la remarque, elle étirait un coquin petit sourire, alors que son déhanchée la menait jusqu'à une table, ou ils seraient dors et déjà plus tranquilles. Elle avait l'habitude de rendre les gens complètement chèvres, et ça, s'était sûrement à cause de son enfance dorée. Trop gâtée, trop étouffée, elle avait apprit à combattre la noblesse que représentaient ses parents, en se forgeant un sale caractère. Certains vous diront que ce n'est qu'une fouine, d'autres au contraire, remarqueront que sans elle, la vie vous parait bien plus fade. A coup sur, dans quelques heures, Jake se demanderait bien comment avait-il put faire jusqu'ici, sans la connaître. - Ou pas.

« Personne n'écoute les ivrognes vous savez ? »

Installée fièrement, face au professeur de sport, elle faisait bien maline, persuadée qu'elle sortirait l'homme de ses vices, en deux ou trois mouvements. Malheureusement, cela risquait fort de passer par quelques déboires. Comme ça. Owens venait d'approcher bien trop dangereusement, son visage du sien, à tel point qu'elle avait reculé, et arrêtée de respirer. Pas simple peur que son haleine alcoolisée ne pénètre ses narines, rien de plus. « Bon tu sais quoi ? Si tu veux tant que ça jouer la psy qu'il en soit ainsi, j'vais te raconter ma vie. Mais après compte pas sur moi pour rester ici. » Par sécurité, afin de l'empêcher de s'enfuir trop rapidement - elle s'amuse bien quand même, ce serait dommage -, elle poussait délicatement son sac à main, avec son pied, afin qu'il soit dans son passage, s'il osait accourir vers la porte. Puis ses jolies gambettes reprenaient leurs places sous la table, non loin de celle de l'ivrogne déchu. « Je suis un ancien militaire qui en a vu des vertes et des pas mures au front, ma femme enceinte est morte dans un accident de voiture, mon fils me déteste et parfois y a des sales gamines qui se prennent pour ma psy. » Croquant dans ses chips mexicains, elle avalait son histoire comme si elle était en plein cinéma. Les yeux curieux rivés sur lui, elle en venait presque à avoir pitié. Presque hein, parce qu'elle doutait quand même de la véridicité de ses dires.

« Ca fait beaucoup pour un seul homme. Assez pour être peu crédible. »

Elle se frottait les mains pour se débarrasser des miettes des gâteaux, puis croisait les bras sous sa poitrine, contre la table, se penchant légèrement vers Owens avec intérêt. Elle était peu convaincue de son histoire, mais prête à lui donner une chance malgré tout. De toute façon, elle en aurait la confirmation dès qu'elle croiserait Jesse.

« Admettons que je vous crois. »

Elle marquait une petite pause, plissant légèrement ses jolies yeux clairs.

« Je devrais là, me sentir coupable de vous avoir infortuné, vous le pauvre homme que la vie à tant fait souffrir ? »

Elle minaudait légèrement avant de le voir s'écraser la tête contre la table, son billet en main. « Putain, j'en peux plus de toi. » Elle échappait un petit rire, réalisant qu'Owens, était certes dépressif et alcoolique, mais aussi marrant que le vrai Jake Sparrow. D'ailleurs, elle en avait tant l'image, qu'elle chopait une cacahuète dans le bol posé sur la table, et la tendait à l'homme, sans pouvoir cacher son franc et si joli sourire enfantin.

« Cacahuète ? »

Attrapant le billet, elle le tendait au serveur et ajoutait elle même ce qu'il manquait, avant de lui sourire. Une fois qu'il eu disparu de leurs champs de visions, elle se penchait complètement sur la table, vers Jake, presque aussi vautrée que lui, ses bras sous sa poitrine :

« Pour me faire pardonner, laissez moi vous raccompagner. Vous avez trop bu, et Jesse m'en voudrait si je vous laisse mourir sur un trottoir. »

Là encore, elle ne pouvait s'empêcher de rire, discrètement, la main devant sa bouche, telle une enfant. Se redressant, elle attrapait son sac, et contournait la table comme Jake, pour lui reprendre le bras afin de tenter de le hisser.

« Pour information, je connais très bien Jesse, et je ne crois pas qu'il vous déteste réellement. Il vous en veut, il est rancunier, mais il est aussi particulièrement paumé. »

Abandonnant le bras du professeur qui semblait plus carré qu'elle ne le pensait, elle soufflait, et posait ses mains sur ses hanches, ses jolis yeux émeraudes rivés sur lui :

« Il a besoin de son père, autant que son père à besoin de lui. Soyez juste patients. J'ajouterais aussi que je ne suis pas une gamine, plus tout du moins, et ce depuis longtemps. Je n'ai aucun diplôme de psy et n'en prétendrais jamais un. J'ai juste une bonne oreille, et je suis certaine qu'elle vous aura fait du bien. »

Calant ses mains entre ses cuisses elle se penchait sur Jake, minaudant une petite moue qui, elle l'espérait, le ferait craquer. Elle ne voulait que l'aider, s'assurer qu'il rentre bien, et qu'il ne boit surtout rien d'autres, afin d'arriver à peu près soft à l'école demain, et faire une bonne impression à Jesse.

« Ne dites pas le contraire! »

Qui oserait refuser l'aide d'un aussi joli sourire, d'aussi jolis yeux, et peut-être aussi... D'une aussi jolie vue sur ses montagnes russes ? - ce qu'elle n'avait peut-être pas vraiment réfléchit à cet instant d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin + Manager at the Disney's Academy
Evolution chez Disney :
6 / 126 / 12

Ma petite bio : Je suis né à Oklahoma City aux États-Unis, le 21 mars 1978. J'ai donc actuellement 39 ans et je suis américain!



Disney's academy et toi : Je suis professeur de sport et d'entretien du corps à la Disney's Academy



Mon statut marital : Veuf. Je ne cherche pas à me caser mais si tu est majeure et consentante tu peux toujours visiter ma chambre!

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim



Mes petits + : C'est un grand admirateur de Marvel • il fume du matin au soir • il possède plusieurs tatouages • il drague comme il respire • il ne veut pas se caser • il a eu plusieurs conquêtes (il ne les compte plus) • il adore trainer dans les bars le week-end • il a un fils qui a 21 ans avec qui il ne s'entend pas vraiment • il se fiche de son apparence, la classe c'est naturel • Il adore avoir le dernier mot • il possède un comportement très particulier, à la limité du cinglé • Il ressemble étrangement au personnage Jack Sparrow mais n'a jamais pensé à le jouer (ceci dit, il est sans doutes trop vieux maintenant pour ça) • Il n'a jamais été un grand fan de Disney jusqu'à récemment, ceci dit il n'aime que les Disney ou l'humour est bien présent, les trucs gnian-gnian sont loin de lui plaire • il ne supporte pas les faignants • Il dit toujours ce qu'il pense quitte à ce que ça ne plaise pas aux autres • Il est impulsif et extrêmement nerveux • Il possède un labrador qu'il a nommé Lucky (oui il n'a pas cherché loin) • Au cas où ça vous aurait échapé, il fait beaucoup de sport • Il n'accorde pas sa confiance facilement et évite de trop s'attacher aux gens • Il a du sang italien • Il a déjà eu des relations sexuelles à plusieurs (mais seulement avec des femmes) • Il sait jouer de la guitare depuis son adolescence mais n'en joue plus depuis des années • Lorsqu'il ne bosse pas et qu'il n'est pas dans les bars, il passe son temps à jouer à la playstation une bière à la main •

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t361-jake-owens-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t360-jake-owens-cellphone http://disneyacademy.forumactif.com/t348-jake-owens-ft-clayne-crawford http://disneyacademy.forumactif.com/t341-jake-owens
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Dim 29 Oct - 17:32

Thérapie Shana, act I.
shana & jake

« Ca fait beaucoup pour un seul homme. Assez pour être peu crédible. » Qu'elle le croit ou non, il s'en fichait bien, ce n'est pas ça qui allait l'empêcher de dormir ce soir...ni de boire d'ailleurs! Mais il était d'accord avec elle sur un point : ça fait beaucoup pour un seul homme. Trop. S'il ne s'était pas suicidé c'était bien parce qu'il y avait Jesse et qu'il ne voulait pas laisser un garçon vivre sans père (bien que ce dernier ait souffert de son absence la quasi totalité de sa vie, ce n'est pas une raison pour le priver totalement de son paternel). « Admettons que je vous crois. » Ok, alors admettons que Jake s'en fiche royalement. « Je devrais là, me sentir coupable de vous avoir infortuné, vous le pauvre homme que la vie à tant fait souffrir ? » Alors sois elle était atteinte de surdité partielle, soit d'un caillot dans le cerveau ou bien alors, et là c'est probablement la possibilité la plus probable : une débilité aiguë, non opérable et malheureusement incurable. « Cacahuète ? » Connaissant la référence, Jake prit le gâteau salé de la main de la belle.

« Ma cacahuète! »

Il avala cette dernière puis cogna une nouvelle fois sa tête contre la table. Il n'avait jamais ressenti autant l'envie de devenir transparent, ou au moins d'avoir la capacité de se télé-transporter. « Pour me faire pardonner, laissez moi vous raccompagner. Vous avez trop bu, et Jesse m'en voudrait si je vous laisse mourir sur un trottoir. » Toujours la tête contre la surface, le professeur souffla, bon sang mais qu'est-ce qu'elle en savait elle, qu'il avait trop bu ? il venait à peine d'arriver lorsqu'elle s'est pointée et il n'avait bu qu'une bière avant de s'offrir le whisky qu'elle avait délicatement jeté dans l'évier! Oh mais...Wait...

«...Quoi ? T'a bien dit "Jesse", là ? »

Avait-il dit tout en redressant sa tête d'un geste vif. Cette fille là connaissait vraiment son fils ? impossible, Jesse avait tout de même plus de jugeote, il ne se lierait pas d'amitié avec une cinglé qui se mêle de ce qui ne la regarde pas...« Pour information, je connais très bien Jesse, et je ne crois pas qu'il vous déteste réellement. Il vous en veut, il est rancunier, mais il est aussi particulièrement paumé. » Jake posa finalement la tête contre sa main. Peut-être avait-elle raison, peut-être qu'il ne le détestait pas vraiment. Mais alors comment allait-il faire pour briser la glace ? Jake était incompétent en la matière! Tout comme il était difficile de savoir ce qu'il se passait dans la tête de notre réplique de Jack Sparrow, il en était pas moins compliqué de savoir ce qu'il se passait dans celle de Jesse. Comme quoi ils se ressemblent bien plus qu'ils ne le pensent, ces deux-là. « Il a besoin de son père, autant que son père à besoin de lui. [...] J'ai juste une bonne oreille, et je suis certaine qu'elle vous aura fait du bien. » Et voilà qu'elle voulait l'entrainer dehors, de mieux en mieux. « Ne dites pas le contraire! » Bien qu'il ne soit pas d'humeur à cela, la tentation de jeter un oeil au décolleté de la belle était fort tentant. C'était donc ça, son arme ? Quelle blague! Elle se comportait comme s'il l'a dégoûtait depuis tout à l'heure, lui avait affirmé que même s'il était le dernier homme sur terre, elle irait voir un babouin et elle espérait maintenant qu'il se fasse avoir ? Qu'elle connaisse son fils est une chose, qu'elle se permette de parler de leur histoire comme si ça la concernait en est une autre.

« Ok, j'ai compris, tu es une grande fille, j'en suis très heureux pour toi vraiment.»

Jake se releva, haussa un sourcil en fixant le joli minois de la jeune femme -ça il ne pouvait le contredire- puis ricana, cette femme est calculatrice, utilise ses charmes devant un homme qu'elle connaît à peine et après elle ose lui dire qu'elle n'est pas une gamine et ce depuis longtemps ? encore une gosse pourrie gâtée.

« Arrête de me faire ce visage là pour obtenir ce que tu veux, même si j'étais le dernier homme sur terre, tu prendrais un babouin, tu te rappelle ? »

Il lui fit un sourire en coin, s'approcha doucement du visage de la jeune femme dont il ignorait encore le nom, effleura les lèvres de cette dernière puis d'un geste lent et calculé, il changea de direction pour atteindre finalement l'oreille de la belle afin de lui susurrer ces quelques mots d'un ton charmeur (qui ont en fait craquer plus d'une, c'moi qui vous l'dit!).

« Ne joue pas à ça avec moi gamine, je sais ce que j'ai à faire concernant Jesse alors va minauder devant un autre homme...ou un babouin si tu veux, je me fiche bien de tes préférences sexuelles.»

Jake se releva, fit un signe au barman tout en lui adressant un faible sourire puis se retourna une dernière fois vers la jeune femme.

« Toi, ne t'avise pas de me suivre.»

Sur ces derniers mots, le professeur sorti du bar pour regagner sa voiture tout en espérant que la jeune femme l'écouterait...même s'il en doutait légèrement.

Disney's Academy


« - Ou c'est de la folie, ou c'est du génie. -Ce qui est étonnant, c'est que souvent ces deux qualités vont ensemble » William Turner & Jack Sparrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Dim 29 Oct - 18:41

Thérapie Shana, act I.
Pas besoin d'une psy, j'fais le travail pour pas un sou.


« Ma cacahuète! » Posant ses yeux sur ses deux doigts qui ne tenaient à présent qu'un espace vide, elle étirait doucement le coin de ses lèvres en un sourire intrigué. Ils avaient visiblement les mêmes répliques cultes, ou le même héro. Shana avait beau détester les alcooliques, elle ne pouvait que reconnaître être follement amoureuse de Jack Sparrow. Bien que s'il avait été réel, il aurait probablement eu les cheveux attaqués par des poux et l'haleine d'une baleine alcoolique, dont Pinocchio aurait pourrit dans l’œsophage. Rien de bien glamour, comme Owens, les poux en moins. Du moins elle l'espérait. A cette pensé, levant les deux mains comme une innocente, elle posait son regard sur la chevelure du professeur, remarquant qu'elle ne semblait pas assez sale pour abriter des insectes. Voir même très propre pour un alcoolique. « ...Quoi ? T'a bien dit "Jesse", là ? » Fièrement, elle hochait la tête tout en se penchant vers lui, les mains innocentes dans le dos. Ce n'est que là qu'elle remarquait le regard baladeur de Jake, dans son décolleté. Bien que flattée qu'il puisse y trouver du réconfort, elle se redressait légèrement en remontant son haut sur ses épaules pour que la vue soit moins intéressante. « Ok, j'ai compris, tu es une grande fille, j'en suis très heureux pour toi vraiment. » C'était dingue la façon qu'il avait de bouger comme Jack Sparrow. Sans même vraiment écouter ce qu'il disait, elle le scrutait de haut en bas, drôlement intriguée par l'attitude de l’énergumène. Peut-être qu'avec une barbe, et les cheveux longs, il pourrait endosser le rôle de son pirate à Disneyland. « Arrête de me faire ce visage là pour obtenir ce que tu veux, même si j'étais le dernier homme sur terre, tu prendrais un babouin, tu te rappelle ? » Oh oui, un babouin dont l'haleine sentirait le bambou, et non pas le whisky. Elle n’eut pas le temps de répondre, que le visage du vieux professeur s'était bien trop approché du sien, provoquant un mouvement de recul chez elle, et une belle déstabilisation. Son cœur avait fait un bon sous la panique, et ses joues avaient rougies fortement, alors que Jake était venue effleurer ses lèvres. Depuis quand un homme ne s'était pas tenue aussi près d'elle ? Presque paralysée face au professeur, elle restait immobile, le souffle instable, fermant par méfiance, sa bouche, alors que celle de l'homme s'était dirigée vers son oreille. « Ne joue pas à ça avec moi gamine, je sais ce que j'ai à faire concernant Jesse alors va minauder devant un autre homme... ou un babouin si tu veux, je me fiche bien de tes préférences sexuelles. » Elle en aurait presque frissonné, à sentir le souffle chaud de l'homme dans son cou. Mais il y avait tellement de panique dans sa tête, qu'elle ignorait totalement si elle avait aimé le jeu ou non. Alors qu'il s'éloignait, la laissant respirer, elle échapper un souffle, et plaquait ses deux mains sur ses joues pour espérer les refroidir. Elles étaient bouillantes. « Toi, ne t'avise pas de me suivre. » Récupérant ses esprits, elle fronçait les sourcils en se retournant vers la porte. Il ne manquait pas de culot celui là... Elle était terriblement vexée de l'image qu'il semblait s'être fait d'elle, d'une manipulatrice charmeuse ou d'une adepte des babouins ? Serrant les dents et les lèvres, elle empoignait son sac à main après avoir enfilé très rapidement sa veste, et d'un pas rapide, elle se dirigeait vers la sortie. Elle remarquait très vite que Jake entrait dans une voiture, alors sans réfléchir, elle se dirigeait vers celle ci, la contournait, et rentrait directement à l'arrière de son auto. Elle restait totalement silencieuse jusqu'à ce qu'il ait démarré le moteur, et qu'il ait quitté le parking, histoire d'être certaine qu'il ne puisse pas la lâcher par dessus bord. Une fois sur le périphérique, elle se hissait afin que son reflet apparaisse dans le rétroviseur.

« Il n'y avait aucun babouin pour me raccompagner, vous feriez le taxi ? »

Lançait-elle alors, manquant de leur provoquer un accident en faisant sursauter Jake.

« Votre station radio est aussi périmée que votre moustache, Capitaine Sparrow. »

Sans gêne, elle se penchait complètement sur le levier de vitesse, entre les deux fauteuils avant, pour changer la radio, et en mettre une plus à la mode. Ceci fait, elle se hissait entre les deux fauteuils pour s'assoir à côté de Jake, s'attachant côté passager. Plutôt fière d'elle, elle affichait un radieux sourire, alors que le verts clair de ses yeux se posait sur son chauffeur.

« On est parti d'un mauvais pied tous les deux, je suis désolé. Je ne jetterais plus votre Whisky par dessus bord, mais je maintiens que l'alcool rend les gens stupides. »

Réalisant l'odeur de cigarette froide qui régnait dans la voiture, elle se met à scruter un peu partout, analysant l'esprit bordélique de Jake. Elle en grimace pour elle même, avant de reporter son attention sur lui.

« Au fait, moi c'est Shana. J'suis un peu déçu que Jesse ne vous ai jamais parlé de moi. »

Elle croise à nouveau ses jambes dénudées, posant ses mains sur celles ci.

« Je suis en dernière année à l'académie, j'y suis rentrée tard. C'est pour ça que je le connais. Je l'aime bien, c'est un très bon ami. C'est pour ça que je me suis un peu mêlé de ça, je suis désolé. »

Elle se penche légèrement vers l'épaule de Jake, tentant de capter son regard, bien qu'il soit concentré sur la route.

« Sincèrement. »

Frottant ses mains, sous l'air bien plus frais qu'il fait ici, contrairement à l'intérieur du bar, elle pose ses yeux sur la route, d’où défilent immeubles et buildings avec de jolies lumières. Elle ignorait totalement ou ils étaient, ne connaissant pas cette partie d'Anaheim. Il avait probablement prit le trajet de son appartement à lui. Elle rentrerait en métro une fois arrivée, ça ne l'inquiétait pas vraiment.

« J'ai 28 ans au fait, alors... Vous pourriez peut-être ranger le gamine, si je range le babouin ? »

Elle détourne le visage vers lui, d'un franc sourire, avant de poser toute son attention sur la route devant eux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin + Manager at the Disney's Academy
Evolution chez Disney :
6 / 126 / 12

Ma petite bio : Je suis né à Oklahoma City aux États-Unis, le 21 mars 1978. J'ai donc actuellement 39 ans et je suis américain!



Disney's academy et toi : Je suis professeur de sport et d'entretien du corps à la Disney's Academy



Mon statut marital : Veuf. Je ne cherche pas à me caser mais si tu est majeure et consentante tu peux toujours visiter ma chambre!

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim



Mes petits + : C'est un grand admirateur de Marvel • il fume du matin au soir • il possède plusieurs tatouages • il drague comme il respire • il ne veut pas se caser • il a eu plusieurs conquêtes (il ne les compte plus) • il adore trainer dans les bars le week-end • il a un fils qui a 21 ans avec qui il ne s'entend pas vraiment • il se fiche de son apparence, la classe c'est naturel • Il adore avoir le dernier mot • il possède un comportement très particulier, à la limité du cinglé • Il ressemble étrangement au personnage Jack Sparrow mais n'a jamais pensé à le jouer (ceci dit, il est sans doutes trop vieux maintenant pour ça) • Il n'a jamais été un grand fan de Disney jusqu'à récemment, ceci dit il n'aime que les Disney ou l'humour est bien présent, les trucs gnian-gnian sont loin de lui plaire • il ne supporte pas les faignants • Il dit toujours ce qu'il pense quitte à ce que ça ne plaise pas aux autres • Il est impulsif et extrêmement nerveux • Il possède un labrador qu'il a nommé Lucky (oui il n'a pas cherché loin) • Au cas où ça vous aurait échapé, il fait beaucoup de sport • Il n'accorde pas sa confiance facilement et évite de trop s'attacher aux gens • Il a du sang italien • Il a déjà eu des relations sexuelles à plusieurs (mais seulement avec des femmes) • Il sait jouer de la guitare depuis son adolescence mais n'en joue plus depuis des années • Lorsqu'il ne bosse pas et qu'il n'est pas dans les bars, il passe son temps à jouer à la playstation une bière à la main •

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t361-jake-owens-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t360-jake-owens-cellphone http://disneyacademy.forumactif.com/t348-jake-owens-ft-clayne-crawford http://disneyacademy.forumactif.com/t341-jake-owens
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Dim 29 Oct - 23:14

Thérapie Shana, act I.
shana & jake

Bon, visiblement elle ne l'avait pas suivit. Confiant, le professeur esquissa un large sourire, persuadé qu'il était parvenu à avoir le dernier mot. Fier de lui, il monta dans sa voiture puis prit une cigarette dans son paquet avant de démarrer. Clope au bec, il mit le contact et chantonna l'air de "He's a pirate", le coup de la cacahuette lui ayant mit la chanson en tête. Le coude posé sur le rebord de la vitre complètement ouverte, Jake laissa tomber la cendre de sa cigarette sur la route puis, très décontracté, il guida son véhicule d'une seule main. La torture n'avait duré que quelques minutes et pourtant il avait eu l'impression qu'elle était interminable. Peut-être allait-il en parler à Jesse d'ailleurs, à moins qu'il ait demandé l'aide de cette fille pour lui parler ? Ce serait plutôt bon signe en fait...non, non, il fallait qu'il éloigne cette idée de la tête, bon signe ou non, elle était insupportable et c'est tout ce qu'il avait retenu de cette étrange entrevue. « Il n'y avait aucun babouin pour me raccompagner, vous feriez le taxi ? » Pris de court, Jake sursauta comme s'il était en train de vivre la peur de sa vie.

« NOM DE DIEU! »

Oui, il jure souvent. Jake tourna lentement le visage vers le rétroviseur, espérant qu'il n'avait entendu cette voix que dans sa tête mais il déchanta directement lorsqu'il aperçu le visage victorieux de la belle. A bout, le professeur cogna le klaxon à de nombreuses reprises, ce qui eu pour effet d'énerver certains automobilistes. Levant son bras à travers la vitre comme signe d'excuse, il baissa finalement ce dernier. « Votre station radio est aussi périmée que votre moustache, Capitaine Sparrow. » Avait-elle dit tout en osant changer la radio. Non mais là c'était pas possible, n'avait-elle pas un minimum de jugeote ? quelle femme monterait dans la voiture d'un homme qu'elle connait à peine ? C'est vrai, à part le fait qu'il soit professeur et père de Jesse, que savait-elle sur lui ? que dalle!

« Dire que je croyais m'être débarrassé de toi...»

S'il n'avait pas un minimum de fierté, il serait en train de pleurer toutes les larmes de son corps, là tout de suite. Le désarroi ça fait faire n'importe quoi! Mais bon, elle serait bien trop heureuse de le voir dans la position du faible, donc c'était à éviter. Soupirant une énième fois depuis qu'il l'a connaissait, Jake tira une autre taf' tout en apercevant le frêle corps de la jeune femme se glisser vers le siège côté passager. Mais a t-elle vraiment envie de rentrer chez elle en un seul morceau ? non parce que jusque là il avait l'impression de faire face à une suicidaire. « On est parti d'un mauvais pied tous les deux, je suis désolé. Je ne jetterais plus votre Whisky par dessus bord, mais je maintiens que l'alcool rend les gens stupides. » Le professeur s'ébouriffa les cheveux puis jeta un coup d'oeil vers son interlocutrice.

« Comme tu es respectueuse, je suis fier de toi.»

Le regard blasé, Jake se concentra à nouveau sur la route. Qu'allait-il faire d'elle ? la ramener chez elle ? Pour qu'elle remonte en douce dans sa voiture ? non merci! La seule solution était de la ramener chez lui et d'appeler Jesse pour qu'il vienne la chercher. « Au fait, moi c'est Shana. J'suis un peu déçu que Jesse ne vous ai jamais parlé de moi. » Le conducteur ricana puis fixa la belle une demie-seconde avant de regarder à nouveau sa route.

« Jesse ne me parle quasiment jamais. Puis bon, si c'est juste pour parler de toi j'préfère encore que l'on ne se cause pas.»

Qu'ils puissent parler de ce qu'ils ont sur le cœur, ce serait déjà pas mal.  « Je suis en dernière année à l'académie, j'y suis rentrée tard. C'est pour ça que je le connais. Je l'aime bien, c'est un très bon ami. C'est pour ça que je me suis un peu mêlé de ça, je suis désolé. Sincèrement.» Jake ne pouvait pas la regarder mais il l'a sentait tout de même sincère, du moins il l'espérait parce qu'on ne plaisante pas avec le sujet "Jesse"! « J'ai 28 ans au fait, alors... Vous pourriez peut-être ranger le gamine, si je range le babouin ? » Le professeur fit les gros yeux.

«...28 ANS ?! Sérieusement ?! »

Mais elle en faisait à peine 20! Ah les mystères de la vie...

« Bref, j'accepte tes excuses...pour Jesse. J'ai pas été hyper respectueux avec toi non plus, donc je m'excuse aussi. Mais encore là, c'est seulement pour Jesse que je le fais. -Jake fini sa cigarette puis se gara non loin de son appartement- Bon, là j'sais pas ce que tu veux faire mais sois tu reste chez moi et je demande à Jesse de venir te chercher, soit tu repars toute seule, j'veux être seul ce soir.»

Disney's Academy


« - Ou c'est de la folie, ou c'est du génie. -Ce qui est étonnant, c'est que souvent ces deux qualités vont ensemble » William Turner & Jack Sparrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Lun 30 Oct - 15:58

Thérapie Shana, act I.
Pas besoin d'une psy, j'fais le travail pour pas un sou.


« NOM DE DIEU! » Là ou certaines filles se seraient sûrement senties honteuses, Shana elle, étirait un franc sourire emplit de fierté, alors que Jake reprenait le contrôle de sa voiture, et probablement d'un rythme cardiaque normal. Allant même jusqu'à plaquer sa main devant sa bouche pour cacher ses petits rictus face à l'excès de colère du plus âgé, elle prenait finalement place devant, espérant être apte à lui calmer les nerfs. Elle le sentait, cet homme emplit de colère en lui, il a besoin d'en parler. S'il n'était pas aidé, il fallait bien que quelqu'un le fasse, et comme elle avait pour passe temps favori, se mêler de la vie des autres... Elle avait la sensation d'être la femme qu'il fallait pour la mission. Faut dire qu'à fuir toute sa famille et toutes ses obligations, il ne lui laissait pas grand chose pour s'occuper. « Dire que je croyais m'être débarrassé de toi... » Minaudant et fronçant les sourcils, elle posait un faux regard vexé et attristé sur Jake, croisant ses bras sous sa poitrine qui en remontait légèrement.

« Les autres avaient raison, vous n'êtes pas très agréable comme compagnie. »

« Comme tu es respectueuse, je suis fier de toi. » Il croyait sincèrement qu'elle n'avait pas remarqué ce petit sourire blasé ? Plissant suspicieusement les yeux vers lui, elle l'observait silencieusement, comme l'aurait fait une vraie psychiatre. Si elle ne décrochait aucun rôle sur Disney Chanel, elle pourrait au moins songer à cette reconversion. « Jesse ne me parle quasiment jamais. Puis bon, si c'est juste pour parler de toi j'préfère encore que l'on ne se cause pas. » Non pas blasée mais plutôt exaspérée face à la mauvaise image qu'avait Jake d'elle, elle roulait des yeux, se jurant de ne pas repartir de cette voiture, tant qu'il n'aurait pas changé d'avis sur sa petite personne. Orgueilleuse ? Peut-être bien. « ...28 ANS ?! Sérieusement ?! » Alors qu'il se garait sur ce qu'elle en concluait comme était le parking de sa résidence, elle hochait la tête, bien fière de passer tout le temps pour plus jeune. Le seul inconvénient à la jeunesse éternelle, c'est de se faire draguer par des gamins en couche culotte, mais pour le reste, elle n'en voyait que des points positifs.

« J'ai été mordu par un vampire il y a plusieurs années. »

Ajoutait-elle, un bien large sourire aux lèvres. « Bref, j'accepte tes excuses... pour Jesse. J'ai pas été hyper respectueux avec toi non plus, donc je m'excuse aussi. Mais encore là, c'est seulement pour Jesse que je le fais. Bon, là j'sais pas ce que tu veux faire mais sois tu reste chez moi et je demande à Jesse de venir te chercher, soit tu repars toute seule, j'veux être seul ce soir.»

« Vous me proposez de rentrer chez vous alors que vous voulez être seul ? Vous vous contredisez. Je vais vous prépare un café et après je repartirais en métro. A cette heure ci, je doute que Jesse ne soit très en forme pour me ramener. En tout cas, j'éviterais de monter en voiture avec lui si j'étais vous. »

Qu'il ose dire qu'elle ne connait pas son fils, après ça. Se hissant hors de la voiture, elle claque la portière, balance son sac à main sur son épaule, et accoure aux côtés de Jake, pour ne pas se laisser semer. Elle le suit jusqu'à l'intérieur du bâtiment, puis jusqu'à la porte de son appartement, dans un silence des plus totale, brisé par le simple claquement de ses hauts talons sur le sol. Une fois la porte ouverte, elle entre timidement derrière lui - se notant qu'il n'a rien d'un gentleman d'ailleurs -, les mains dans le dos. Ses yeux perçants scrutent les murs, la décoration - qui manque de gout, cruellement -, ses narines remarquent bien vite qu'il fume à l'intérieur, à en juger le parfum de tabac froid. Ca ne semble pour autant pas être l'appartement d'un gros raté, salle et dégoutant. Le ménage à l'air fait, et malgré quelques trucs qui traînent par ici et par là, c'est même étrangement propre. Remarquant le jolie parquet au sol, elle s'empresse d'ôter ses chaussures pour ne pas le rayer, et elle dépose ses bottines à l'entrée, perdant ainsi quelques centimètres. Revenant vers lui, elle lui offre un petit sourire innocent, voir même amusé, avant de se faufiler vers la cuisine, comme si elle était chez elle.

« Vous venez d’enfreindre un article du règlement de l'école, normalement vous ne devez pas laisser entrer les étudiants de l'académie chez vous. »

Finit-elle par balancer, d'une voix amusée. Elle trottine jusqu'au frigo, l'ouvre très rapidement, et se penche à l'intérieur, les fesses en l'air, hochant la tête en remarquant le tas de pastabox et de bières qui règnent la dedans. Pas un seul soda pour elle... Minaudant de nouveau, elle se redresse, ferme l'appareil, et gardant une main sur la poignet, elle pose le vert de ses yeux sur la silhouette de Jake, resté plus loin.

« Ca se voit que vous ne vivez pas avec une femme. »

Se tournant vers la cafetière qu'elle avait remarqué quelques secondes plus tôt, elle vérifie le niveau d'eau à l'intérieur, et la met en marche pour être certaine que Jake en avale un avant qu'elle ne s'éclipse. Tapotant l'un de ses pieds nue sur le sol, elle surveille les gouttes ombrées qui tombent dans la cafetière, avant de pencher la tête vers son épaule afin de suivre du regard, le vieux professeur.

« Ca manque de déco, mais c'est plutôt mignon chez vous. Disons que ça vous va bien... Comme votre moustache. »

Son sourire bien élargit, elle se concentre sur la cafetière à présent assez remplit pour une tasse. Elle l'éteint, et farfouille dans les placards afin de mettre la main sur une tasse décente. Quand elle en empoigne une, elle passe deux doigts à l'intérieur pour en vérifier la propreté, renifle même en son fond, et convaincue, elle la remplit de café avant de revenir vers Jake, la tasse à la main. D'un pas lent et aussi élégant qu'une princesse marchant avec un livre sur la tête, elle le rejoint en prenant soin de ne rien renverser. Une fois face à lui, elle lui tend la tasse chaude, avec un sourire toujours aussi enfantin et innocent.

« Buvez ça et après je m'en vais. »

En emmenant les bières avec elle, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin + Manager at the Disney's Academy
Evolution chez Disney :
6 / 126 / 12

Ma petite bio : Je suis né à Oklahoma City aux États-Unis, le 21 mars 1978. J'ai donc actuellement 39 ans et je suis américain!



Disney's academy et toi : Je suis professeur de sport et d'entretien du corps à la Disney's Academy



Mon statut marital : Veuf. Je ne cherche pas à me caser mais si tu est majeure et consentante tu peux toujours visiter ma chambre!

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim



Mes petits + : C'est un grand admirateur de Marvel • il fume du matin au soir • il possède plusieurs tatouages • il drague comme il respire • il ne veut pas se caser • il a eu plusieurs conquêtes (il ne les compte plus) • il adore trainer dans les bars le week-end • il a un fils qui a 21 ans avec qui il ne s'entend pas vraiment • il se fiche de son apparence, la classe c'est naturel • Il adore avoir le dernier mot • il possède un comportement très particulier, à la limité du cinglé • Il ressemble étrangement au personnage Jack Sparrow mais n'a jamais pensé à le jouer (ceci dit, il est sans doutes trop vieux maintenant pour ça) • Il n'a jamais été un grand fan de Disney jusqu'à récemment, ceci dit il n'aime que les Disney ou l'humour est bien présent, les trucs gnian-gnian sont loin de lui plaire • il ne supporte pas les faignants • Il dit toujours ce qu'il pense quitte à ce que ça ne plaise pas aux autres • Il est impulsif et extrêmement nerveux • Il possède un labrador qu'il a nommé Lucky (oui il n'a pas cherché loin) • Au cas où ça vous aurait échapé, il fait beaucoup de sport • Il n'accorde pas sa confiance facilement et évite de trop s'attacher aux gens • Il a du sang italien • Il a déjà eu des relations sexuelles à plusieurs (mais seulement avec des femmes) • Il sait jouer de la guitare depuis son adolescence mais n'en joue plus depuis des années • Lorsqu'il ne bosse pas et qu'il n'est pas dans les bars, il passe son temps à jouer à la playstation une bière à la main •

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t361-jake-owens-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t360-jake-owens-cellphone http://disneyacademy.forumactif.com/t348-jake-owens-ft-clayne-crawford http://disneyacademy.forumactif.com/t341-jake-owens
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Lun 30 Oct - 17:41

Thérapie Shana, act I.
shana & jake

« Les autres avaient raison, vous n'êtes pas très agréable comme compagnie. » Les autres ? Jake était curieux de connaître l'identité de ces derniers. Bon, il n'était plus en droit de leur botter les fesses (il n'a jamais eu le droit mais il se le donnait) mais il pourrait peut-être leur en toucher deux mots...quoique, non, ce n'était pas une bonne idée. Enfin, qu'il soit de bonne compagnie ou non, qu'est-ce que ça pouvait lui faire à elle ? elle n'était pas obligée de le suivre si vraiment sa présence la gênait! Ils n'étaient pas mariés, aucune raisons donc, de le coller de la sorte. Sur cette pensée, le professeur leva les yeux au ciel une demie-seconde puis lui répondit d'un ton blasé (pour changer).

« T'es pas obligée de rester avec moi non plus hein.»

« Vous me proposez de rentrer chez vous alors que vous voulez être seul ? [...] En tout cas, j'éviterais de monter en voiture avec lui si j'étais vous. » Mais...mais...ne pouvait-elle pas rentrer chez elle maintenant dans ce cas ? Pourquoi s'entêtait-elle à rester avec lui ? Jake commençait vraiment à avoir de sérieux doutes sur les intentions de la belle. Il ne l'avait qu'envisagé jusqu'ici mais visiblement elle ne faisait que se voiler la face! Entre le coup du babouin, de la fausse moustache...en réalité elle a craqué sur lui! Mais oui, le coup de la psychologie inversée! Bon, comment pouvait-il refuser ses avances ? non parce que hors de question de faire crac crac avec une amie de son fils, ce serait bien trop étrange! « Vous venez d’enfreindre un article du règlement de l'école, normalement vous ne devez pas laisser entrer les étudiants de l'académie chez vous. » Avait-elle lancé alors que Jake était occupé à caresser son labrador, Lucky.

« C'est toi qui t'es imposée, je t'ai pas donné l'autorisation à ce que je sache! -il soupira, désolé de devoir briser le cœur d'une jeune fille- Écoute, t'es mignonne mais ça marchera pas entre nous alors inutile de me coller.»

On a rarement vu un homme aussi à côté de la plaque, n'est-ce pas ? « Ca se voit que vous ne vivez pas avec une femme. » Posé sur son canapé avec Lucky contre lui, Jake eu un petit ricanement tout en fixant la photo de sa femme décédée sur le meuble de la télévision. Oui effectivement, il ne vivait pas avec une femme. C'est d'ailleurs bien délicat de la part de cette jeune fille de le lui rappeler! Comme quoi elle ne l'avait vraiment pas cru tout à l'heure.

« Oui, merci de me le rappeler.»

D'un pas nonchalant, le professeur s'approcha du cadre ou la photo de sa belle était exposée puis saisit ce dernier afin de le pencher et ainsi, cacher le visage qui le hantait jours et nuits. Il savait que garder toutes ses affaires chez lui, toutes ses photos d'elle un peu partout dans l'appartement était malsain, que ça n'allait pas l'aider à faire son deuil mais il ne pouvait tout simplement pas jeter les affaires de la femme avec qui il pensait finir sa vie. Ce serait déjà un premier pas de tout ranger dans un carton mais même ça il en était incapable. « Ca manque de déco, mais c'est plutôt mignon chez vous. Disons que ça vous va bien... Comme votre moustache. » Et voilà, le retour de la moustache! Encore le coup de la psychologie inversé! Les femmes sont d'un prévisible parfois... « Buvez ça et après je m'en vais. » Vraiment ? Il n'avait qu'à boire ce café pour être débarrassé d'elle ? oh c'était tout de même louche ça...enfin, qui ne tente rien n'a rien! Jake tendit donc le bras pour empoigner la tasse et comme il le faisait si bien avec une bière, il bu le liquide d'une seule traite.

« Voilàààà, tout fiiiniiii! -il posa sa tasse sur la petite table en face de lui- Maintenant déguerpi, ma belle. »

Il se leva, posa ses mains sur les épaules de la jeune femme puis lui indiqua la sortie comme si cette dernière ne la connaissait pas.

« Si tu veux que je te botte le popotin pour la franchir plus vite je me ferais un plaisir de t'aider. Non, ne me remercie pas, c'est mon côté bon samaritain.»

Disney's Academy


« - Ou c'est de la folie, ou c'est du génie. -Ce qui est étonnant, c'est que souvent ces deux qualités vont ensemble » William Turner & Jack Sparrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Lun 30 Oct - 18:06

Thérapie Shana, act I.
Pas besoin d'une psy, j'fais le travail pour pas un sou.


« C'est toi qui t'es imposée, je t'ai pas donné l'autorisation à ce que je sache! Écoute, t'es mignonne mais ça marchera pas entre nous alors inutile de me coller. » Haussant les épaules d'une mine désintéressée, visiblement impassible devant le vent que semblait vouloir lui mettre Jake, sans qu'elle ne comprenne réellement pourquoi, elle croisait les bras alors qu'il empoignait la tasse de café. L'observant de plus près, elle plissait légèrement les yeux, en pleine réflexion.

« Vous avez crus que je vous faisais des avances avec un café ? »

Arquant un sourcil, elle le fixait avec stupéfaction à le voir avaler sa tasse comme un shoot d'alcool fort, alors qu'il était encore si chaud. L'alcool a vraiment du lui anesthésier la gorge.

« Si j'avais voulu un sex-toy, je serais aller voir Jesse. Ou alors je vous aurais laisser vous noyer dans votre alcool. L'affaire aurait été plus simple. »

Mais elle grimaçait à la simple idée de laisser l'alcoolique toucher son petit corps prude de sainte ni touche. Suivant des yeux la tasse qui finissait sur la table, elle émit un léger sursaut quand la main de Jake se posait sur son épaule. « Si tu veux que je te botte le popotin pour la franchir plus vite je me ferais un plaisir de t'aider. Non, ne me remercie pas, c'est mon côté bon samaritain. » Etirant un sourire plutôt amusé devant l'humour douteuse de Jake, elle se retournait non pas vers la porte, mais vers la tasse, qu'elle empoignait pour aller la poser dans l'évier.

« Désolé pour vos petits fantasme Professeur, mais ma pudeur m'empêche de vous accorder cette faveur. »

Un sourire ironique à son attention, puis tirant sur sa jupette par peur qu'elle ne soit trop courte aux vues des illusions malsaines de Jake, elle se dirigeait vers la sortie, quand elle aperçue le cadre retourné. Par curiosité, elle posait ses doigts dessus et le redressait doucement, se penchant complètement pour y voir la photo sans pour autant relever le cadre. Son ancienne épouse était vraiment très jolie. Reposant délicatement le cadre, et se pinçant les lèvres, un peu gênée de mettre ça sur le tapis, elle se retournait vers Jake, passant ses mains dans son dos en toute innocence.

« Vous savez, on peut avancer dans la vie, sans pour autant effacer les bons souvenirs, et devoir tirer un trait sur le passé. Il fait parti de nous. Votre passé ne vous en voudra pas d'avancer, au contraire. »

Avait-elle dit, d'une petite voix douce et réconfortante, peut-être même compatissante. Elle aussi dans le fond elle avait tout perdu, certes pas par mort, mais pour pouvoir vivre sa propre vie. Elle savait ce que c'était de devoir avancer sans les piliers de son passé. Fuyant pour la première fois, les yeux de Jake, elle revenait finalement vers lui, et passait devant sa silhouette pour en revenir au frigo. Elle avait presque oublié. Elle l'ouvrit, attrapait les trois dernières bouteilles de bières alcoolisée, puis se dirigeait vers Jake, en levant l'une des bouteilles.

« Je vous les rendrais quand vous serez sage. »

Se faufilant d'un sourire toujours aussi enfantin, vers le hall, elle posait les bouteilles au sol, et plaquait une main contre le mur pour de l'autre, commencer à enfiler ses chaussures. Réalisant néanmoins qu'elle n'avait plus un seul sous pour le métro, elle relâchait sa bottine et revenait vers Jake, tout en tendant une main.

« Vous auriez un peu de monnaie pour le métro ? »

Le tout accompagner d'un sourire qu'il serait fou de rembarrer. Elle était bien consciente qu'elle l'agaçait, et qu'il avait l'air épuisé. Cependant elle ne pouvait pas s'empêcher de compatir, il lui faisait mal au cœur, et... Partir comme ça, n'était à ses yeux, pas une bonne idée. Elle aurait aimé faire quelque chose de plus, alors elle gagnait du temps, sachant pertinemment qu'il n'avait plus un rond. Elle n'était pas fatiguée elle, elle pouvait l'écouter parler si il en avait besoin.

« Sinon je dormirais sur votre canapé! »

Et deuxième sourire. Mmh... Ceci dit il allait falloir trouver une bonne cachette pour ses bières. A cette pensée, le laissant fouiller après une monnaie qu'il n'avait évidemment pas - du moins elle l'espérait -, elle détournait ses yeux vers les bières, puis vers le reste de l'appartement. Peut-être que si elle cachait tout ça dans la machine à laver, il n'y verrait rien...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin + Manager at the Disney's Academy
Evolution chez Disney :
6 / 126 / 12

Ma petite bio : Je suis né à Oklahoma City aux États-Unis, le 21 mars 1978. J'ai donc actuellement 39 ans et je suis américain!



Disney's academy et toi : Je suis professeur de sport et d'entretien du corps à la Disney's Academy



Mon statut marital : Veuf. Je ne cherche pas à me caser mais si tu est majeure et consentante tu peux toujours visiter ma chambre!

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim



Mes petits + : C'est un grand admirateur de Marvel • il fume du matin au soir • il possède plusieurs tatouages • il drague comme il respire • il ne veut pas se caser • il a eu plusieurs conquêtes (il ne les compte plus) • il adore trainer dans les bars le week-end • il a un fils qui a 21 ans avec qui il ne s'entend pas vraiment • il se fiche de son apparence, la classe c'est naturel • Il adore avoir le dernier mot • il possède un comportement très particulier, à la limité du cinglé • Il ressemble étrangement au personnage Jack Sparrow mais n'a jamais pensé à le jouer (ceci dit, il est sans doutes trop vieux maintenant pour ça) • Il n'a jamais été un grand fan de Disney jusqu'à récemment, ceci dit il n'aime que les Disney ou l'humour est bien présent, les trucs gnian-gnian sont loin de lui plaire • il ne supporte pas les faignants • Il dit toujours ce qu'il pense quitte à ce que ça ne plaise pas aux autres • Il est impulsif et extrêmement nerveux • Il possède un labrador qu'il a nommé Lucky (oui il n'a pas cherché loin) • Au cas où ça vous aurait échapé, il fait beaucoup de sport • Il n'accorde pas sa confiance facilement et évite de trop s'attacher aux gens • Il a du sang italien • Il a déjà eu des relations sexuelles à plusieurs (mais seulement avec des femmes) • Il sait jouer de la guitare depuis son adolescence mais n'en joue plus depuis des années • Lorsqu'il ne bosse pas et qu'il n'est pas dans les bars, il passe son temps à jouer à la playstation une bière à la main •

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t361-jake-owens-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t360-jake-owens-cellphone http://disneyacademy.forumactif.com/t348-jake-owens-ft-clayne-crawford http://disneyacademy.forumactif.com/t341-jake-owens
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Mar 31 Oct - 11:41

Thérapie Shana, act I.
shana & jake

« Vous avez crus que je vous faisais des avances avec un café ? » Levant les yeux au ciel, Jake ne cacha pas son petit sourire en coin, persuadé qu'elle ne faisait que se voiler la face. Bien qu'elle n'avait fait que l'énerver jusque là, à présent, elle lui faisait pitié. Non pas qu'elle n'était pas assez jolie pour devenir son amante, loin de là! Mais coucher avec une amie de son fils ? ce serait bien trop malsain! Et puis qu'en penserait ce dernier ? déjà que c'est franchement pas la super entente entre le père et le fils, c'était pas le moment d'empirer la situation. Jake offrit donc un petit sourire compatissant à la jeune femme, au fond il ne pouvait pas lui en vouloir, bien des femmes étaient tombées sous son charme et elles ne s'en étaient jamais remises. Shana avait certes une manière étrange d'aborder les hommes mais sans doutes était-elle simplement maladroite ? il y a des femmes comme ça! La petite bourge qui tombe amoureuse du pauvre plouc, ça s'est déjà vu!

« Oh, ne fait pas semblant de ne pas comprendre, je t'en prie!»

Il haussa les épaules puis caressa son labrador, se disant que si elle ne voulait pas l'admettre alors il n'y pouvait rien. C'était même plus simple ainsi. « Si j'avais voulu un sex-toy, je serais aller voir Jesse. [...] L'affaire aurait été plus simple. » Jake arrêta de câliner son chien pour reporter son attention vers son interlocutrice. Non mais à qui croyait-elle parler là ? Qu'elle se fiche de lui était une chose, après tout il en avait l'habitude! Mais qu'elle ose traiter son fils ainsi, ça il ne pouvait laisser passer. Femme ou non, il ne laissera jamais personne insulter son fils.

« Hé! J'en ai rien à foutre que tu te foute de ma gueule mais ose insulter mon fils de sex-toy encore une fois et je te botte littéralement l'arrière train.»

Il n'était certes pas le père de l'année mais il ne pouvait pas rester sans rien dire face à un manque total de respect envers son fils. Quoi qu'il fasse de sa vie privée, il ne méritait pas qu'on le compare à un sex-toy. « Désolé pour vos petits fantasme Professeur, mais ma pudeur m'empêche de vous accorder cette faveur. » Le dit professeur se gratta nerveusement la tête, sa patience atteignant son apogée. Afin de ne pas s'en prendre à la jeune femme, Jake s'allongea sur son canapé et demanda à son canidé de lui apporter le contenu d'une petite boite, comme il en avait l'habitude. Lucky, en bon labrador, lui présenta ainsi quelques fléchettes. Empoignant l'une d'elles, le professeur la lança sur la cible en face de son divan. Il aimait bien ce jeu, ça lui passait le temps et l'aidait à calmer ses nerfs lorsqu'il vivait des situations pénibles.

« Alors dans ce cas toi et ta pudeur allez dégagez de mon appart'. Tout de suite.»

Répondit-il tout en lançant les fléchettes sur la cible. Ne s'occupant plus du cas Shana, le professeur attrapa son paquet de cigarette dans sa poche de jean puis en sorti l'une d'elles ainsi que son briquet. D'un geste furtif mais expert, Jake alluma sa drogue et la déposa entre ses lèvres. Complètement absorbé par la cible, Jake ne s’aperçut que trop tard que la jeune femme s'était accaparé de ses boissons favorites. « Je vous les rendrais quand vous serez sage. » Paniqué, le trentenaire se leva de son canapé et pointa du doigt la belle et les bières (ça ferait un bon nom de parodie de la belle et le clochard ça, non ?).

« Hey mais elle fait quoi l'autre ?! Et oh, tu t'es cru chez toi, toi ? »

Se plaignait t-il, indigné de voir qu'il existait encore des gens aussi peu respectueux. Balançant ses bras de colère, Jake se tapa le front à de nombreuses reprises, n'imaginant absolument pas qu'elle pouvait l'énerver plus que ne l'avait déjà fait jusqu'ici. « Vous auriez un peu de monnaie pour le métro ? » Oh non ça sentait la grosse arnaque à plein nez ça! Espérant qu'il avait les moyens de lui payer un ticket de métro, le professeur fouilla avec désespoir dans son porte-feuille. Rien...rien! Accourant vers le meuble à côté de la porte d'entrée, il chercha également de la monnaie dans l'une de ses vestes, espérant y trouver quelques pièces, sachant qu'elles auraient très bien pu tomber du porte-feuille. « Sinon je dormirais sur votre canapé! » Détournant le regard vers Shana, il lui fit une mine outrée.

« Oh nan, tout mais pas ça! »

Il fallait se rendre à l'évidence : il était fauché. S'adossant contre le mur (à défaut de ne pouvoir y cogner sa tête), Jake soupira et jeta un regard noir vers la jeune femme. Elle allait passer la nuit ici ? sérieusement ? Mais allait-il au moins survivre d'ici demain ? et qu'allait-il dire à ses collègues si ces derniers le voit arriver à l'université en compagnie d'une étudiante ? Déjà qu'il n'est pas très bien vu parmi les professeurs mais là sa réputation allait en pâtir (déjà qu'elle est mal en point).

« T'aurais pas une petite envie de dormir à la belle étoile, par hasard ? Parce que j'ai un magnifique carton à t'offrir si jamais ça te dit...»

Avait-il sorti avant de s'affaler sur son canapé. Même Lucky voyait que son maitre n'était pas au meilleurs de sa forme!

« Je t'autorise à rester si seulement tu me chauffe une pastabox et que tu me rends ma bière! -la demoiselle étant juste à côté du canapé, le professeur en profita pour lui donner une légère tape sur le fessier- Et plus vite que ça, miss stalkeuse!»

Jake, macho ? absolument pas! Il aimait simplement se venger lorsqu'il en avait l'occasion, quitte à passer pour un pervers dégueulasse.

Disney's Academy


« - Ou c'est de la folie, ou c'est du génie. -Ce qui est étonnant, c'est que souvent ces deux qualités vont ensemble » William Turner & Jack Sparrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Mar 31 Oct - 12:24

Thérapie Shana, act I.
Pas besoin d'une psy, j'fais le travail pour pas un sou.


« Oh, ne fait pas semblant de ne pas comprendre, je t'en prie! » Donc, il croyait vraiment qu'elle avait envie de lui ? Arquant un sourcil, elle passait son regard de bas en haut de la silhouette du professeur. Il n'avait rien du genre d'homme après le quel elle pourrait courir. Elle qui aime tant les garçons sérieux, propre sur eux, qui ne boivent pas ou qu'en soirée, qui évitent les cigarettes, et surtout, qui ne prennent pas les femmes pour des objets sexuels. Néanmoins, Owens pouvait se vanter d'avoir du charme sur certain point, comme par exemple, celui de ressembler à Jack Sparrow, dans sa manière de parler, et dans chacun de ses gestes. C'est sûrement dû à l'alcoolisme, mais ça faisait son effet. Pour autant, ses idées à elle étaient bien loin de ça ce soir. Elle voulait juste aider Jesse, et pour ça, elle devait aider Jake. La Wonderwoman de la situation, sans les super pouvoirs. « Hé! J'en ai rien à foutre que tu te foute de ma gueule mais ose insulter mon fils de sex-toy encore une fois et je te botte littéralement l'arrière train. » Croisant ses bras, juste sous sa poitrine, elle penchait ses hanches d'un côté, l'air blasée, tout en fixant le plus âgé qui jouait avec son chien.

« Vous voyez, vous prenez sa défense, il y a de l'avancée, rien n'est perdu. »

« Hey mais elle fait quoi l'autre ?! Et oh, tu t'es cru chez toi, toi ? » Un des sourires les plus perversement amusé se dessinait en coin des lèvres de Shana, alors qu'elle le voyait faire le tour de son appartement, à la recherche de monnaie. S'il avait su qu'elle possède une carte d'abonnement... Se pinçant les lèvres pour s'empêcher de rire, elle baissait la tête pour qu'il ne perçoive pas là, tout l'amusement qu'elle avait à le rendre chèvre. « T'aurais pas une petite envie de dormir à la belle étoile, par hasard ? Parce que j'ai un magnifique carton à t'offrir si jamais ça te dit... » Il a tout d'un gentleman ce type. Soupirant, elle s'approchait du canapé, posant deux doigts sur le dossier de celui ci, en minaudant et croisant ses jambes.

« Bon j'ai compris, vous êtes gay. Mais je vous ai demandé le canapé, pas votre couche. Je vous promets que je me ferais discrète! »

Faut se rendre à l'évidence, il n'y a qu'un gay qui refuserait d’abriter une aussi jolie fille. Certains paieraient même pour ça. Elle était néanmoins plutôt vexée de réaliser que Jake n'avait pas une seule idée mal placée à son égard, et qu'il n’essayait même pas de profiter de la situation. Avait-elle perdu son sex-apeal, ou alors était-il réellement gay ? Elle commençait à sérieusement se poser la question. Enfin, pas longtemps, car la main de Jake venait de s'abattre sur ses fesses, provoquant un soubresaut chez elle, et les yeux presque exorbités, elle braquait son regard sur lui qui, semblait bien peu choqué de son geste. « Je t'autorise à rester si seulement tu me chauffe une pastabox et que tu me rends ma bière! Et plus vite que ça, miss stalkeuse! » Plissant les yeux après observation, elle en venait à comprendre le petit jeu du professeur. Il voulait devenir insupportable pour qu'elle se sauve d'elle même ? Il était tombé sur la pire adversaire qui soit. Tournant les talons, elle partait chercher les bières et disparue à l'étage avec elles. Farfouillant les pièces qui se trouvaient sur son chemin, elle découvrait la chambre de Jake, plus bordélique que le reste. La salle de bain, bien peu remplit contrairement à la sienne. Puis la buanderie. Cachant les bières dans le sèche linge, se doutant qu'il n'irait pas les chercher là, elle redescendait en trottinant, et partait aussitôt dans la cuisine, faire cuire une Pastabox. Elle empoignait une fourchette, et rattrapant le plat chaud, elle s'empressait de venir s'assoir dans le canapé, à côté de Jake, remontant ses jambes à côté d'elle pour les réchauffer. Elle tournait la fourchette dans la Pastabox pour mélanger le contenue, puis commençait à avaler quelques fourchettes, tout en relevant le plat que le chien semblait vouloir renifler. S'amusant de la situation, elle approchait son visage du chien en ricanant, reniflant comme lui au bout de son museau. Elle se concentrait ensuite sur une autre bouchée de nouille, puis relevait le vert de ses yeux vers Jake, jouant d'un faux air d'incompréhension tellement peu crédible. Elle lui tendait alors la box, tout en avalant les nouilles qu'elle avait encore en bouche.

« Ho, désolé, vous en vouliez aussi ? »

Mesquine jusqu'au bout, et pourtant terriblement innocente. De son plus beau sourire, elle lui laissait la boite entamée, et elle attrapait la télécommande, pour allumer la télévision. Elle faisait un rapide tour des chaînes que possédait Jake, zappant à tout bout de champs jusqu'à ce qu'une chaine peu catholiques s'affiche sous ses yeux. Elle aurait put en être mal à l'aise, mais la tentation de le prendre pour un gros vicieux était trop tentante. Alors elle détournait lentement le visage et les yeux vers lui, d'un sourire moqueur et taquin, se pinçant même les lèvres innocemment, alors qu'elle n'avait là, absolument plus rien de candide.

« On va mettre ça sur le dos de la sciences. »

Ricanant discrètement, la main devant sa bouche, confortablement pouillée dans le canapé, elle changeait de chaîne pour s'arrêter sur un reportage sur les babouins. Son sourire s’élargit un peu plus, c'était la destiné ça. Se rapprochement doucement de Jake, elle venait se coller à lui juste pour l'emmerder, passant ses bras autour d'un de ceux de Jake, le visage de nouveau proche du sien, elle minaudait comme une pauvre enfant, à qui on refuserait l'achat d'un jouet tant rêvé.

« Même les babouins vous poursuivent. »

Relâchant le bras de l'homme, elle se levait du canapé pour aller remplir deux verres d'eau, qu'elle ramenait sur la petite table basse face au canapé. Elle passait alors devant Jake, prenant soin de lui donner une belle vue sur son fessier qui semblait si tentant, et qu'elle lui interdirait jusqu'à la fin de sa vie. Puis elle retombait assise près de lui, relevant l'un des deux verres qu'elle lui tendait, toujours sans perdre son sourire si charmant.

« Vous n'avez certainement pas l’habitude de ce saint breuvage, ça s'appelle de l'eau. Vous devriez goutter, c'est très rafraichissant. »

Fière d'elle, elle revenait se coller à Jake, posant ses yeux sur la télévision. Son sourire disparu néanmoins très vite, quand à l'image, on pouvait apercevoir un mâle babouin se reproduire avec sa femelle, de manière peu... Tendre. Se pinçant les lèvres, plus au moins attaquée et piquée dans son orgueil, elle relevait de petits yeux vers Jake, tout en haussant les épaules et avançant ses lèvres en queue de poisson.

« On repassera pour les babouins. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin + Manager at the Disney's Academy
Evolution chez Disney :
6 / 126 / 12

Ma petite bio : Je suis né à Oklahoma City aux États-Unis, le 21 mars 1978. J'ai donc actuellement 39 ans et je suis américain!



Disney's academy et toi : Je suis professeur de sport et d'entretien du corps à la Disney's Academy



Mon statut marital : Veuf. Je ne cherche pas à me caser mais si tu est majeure et consentante tu peux toujours visiter ma chambre!

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim



Mes petits + : C'est un grand admirateur de Marvel • il fume du matin au soir • il possède plusieurs tatouages • il drague comme il respire • il ne veut pas se caser • il a eu plusieurs conquêtes (il ne les compte plus) • il adore trainer dans les bars le week-end • il a un fils qui a 21 ans avec qui il ne s'entend pas vraiment • il se fiche de son apparence, la classe c'est naturel • Il adore avoir le dernier mot • il possède un comportement très particulier, à la limité du cinglé • Il ressemble étrangement au personnage Jack Sparrow mais n'a jamais pensé à le jouer (ceci dit, il est sans doutes trop vieux maintenant pour ça) • Il n'a jamais été un grand fan de Disney jusqu'à récemment, ceci dit il n'aime que les Disney ou l'humour est bien présent, les trucs gnian-gnian sont loin de lui plaire • il ne supporte pas les faignants • Il dit toujours ce qu'il pense quitte à ce que ça ne plaise pas aux autres • Il est impulsif et extrêmement nerveux • Il possède un labrador qu'il a nommé Lucky (oui il n'a pas cherché loin) • Au cas où ça vous aurait échapé, il fait beaucoup de sport • Il n'accorde pas sa confiance facilement et évite de trop s'attacher aux gens • Il a du sang italien • Il a déjà eu des relations sexuelles à plusieurs (mais seulement avec des femmes) • Il sait jouer de la guitare depuis son adolescence mais n'en joue plus depuis des années • Lorsqu'il ne bosse pas et qu'il n'est pas dans les bars, il passe son temps à jouer à la playstation une bière à la main •

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t361-jake-owens-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t360-jake-owens-cellphone http://disneyacademy.forumactif.com/t348-jake-owens-ft-clayne-crawford http://disneyacademy.forumactif.com/t341-jake-owens
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Mar 31 Oct - 21:04

Thérapie Shana, act I.
shana & jake

« Vous voyez, vous prenez sa défense, il y a de l'avancée, rien n'est perdu. » Il arqua un sourcil, abasourdi. A croire qu'elle l'imaginait sans coeur! Quel parent ne défendrait pas son enfant ? il avait encore la fibre paternelle, bien qu'il ne s'était pas encore donné l'occasion d'en faire usage. Bien que rempli de bonnes intentions envers sa progéniture, il ne parvenait pas à trouver le courage de lui parler. Il avait bien trop peur que son fils le rejette, qu'il ne croit pas en ses sentiments et que cela les éloigne davantage. Pourquoi était-il si lâche ? alors qu'il était parfaitement conscient que Jesse n'attendait que ça...

« Tu me prends pour qui ? Évidemment que je le défends, j'suis peut-être pas un super père mais j'aime mon fils.»

En temps normal il était plus galant que ça mais là il ne pouvait tout simplement pas se montrer prévenant avec elle. Bien qu'étant une amie de Jesse, elle restait exaspérante. « Bon j'ai compris, vous êtes gay. Mais je vous ai demandé le canapé, pas votre couche. Je vous promets que je me ferais discrète! » Jake n'y croyait qu'à moitié, la discrétion ne semblait pas être l'un de ses points forts. Il se demandait encore pourquoi son fils était ami avec une petite bourge dans son genre, il n'aimait pas juger les gens avant de les connaître mais ses manières de gosse pourrie gâtée la trahissait.

« C'est cela, oui, j'vais t'croire.»

« Ho, désolé, vous en vouliez aussi ? » S'était-elle exclamée alors qu'elle mangeait la pastabox qu'il s'était réservé. Honnêtement, après cette heure passée en sa charmante compagnie (notez l'ironie) plus rien ne l'étonnait. Tout de même excédé qu'elle se permette de se servir ainsi chez lui sans sa permission, il s'empara de la fourchette et y mangea son contenu. Une fois le peu de nourriture avalée, il fixa la télévision. « On va mettre ça sur le dos de la sciences. » Il haussa les épaules, absolument pas perturbé par les images érotiques. Puis il ricana, s’apercevant que la jeune femme simulait un orgasme, comme c'est pitoyable.

« La performance est d'un pitoyable...»

Il n'était pas particulièrement vantard mais faisait confiance en ses capacités, de toutes les conquêtes qu'il avait pu avoir jusque là, aucune n'avait simulé. « Même les babouins vous poursuivent.» Un petit ricanement lui échappa alors qu'il ignora totalement le verre d'eau que lui proposait la jeune femme. Clope au bec, il fixa l'écran avec intérêt. C'est étrange comme ce genre de reportage vous hypnotisent, c'est ennuyant mais on ne zappe pas. Bien trop accaparé par l'émission, il fût surprit lorsque Shana empoigna son bras. Et après elle ose lui prétendre qu'elle n'est pas sous le charme ? « On repassera pour les babouins. »

« Bah quoi ? T'essaye de me chauffer depuis tout à l'heure et tu joues la petite prude devant un pauvre petit reportage sur des babouins en chaleur ? »

Amusé, le professeur s'approcha de la jeune femme et la fit basculer sur le canapé. Il fixa sa poitrine avant de la frôler de ses longs doigts. Déterminé à lui prouver qu'elle avait tort de séduire ainsi un homme dont elle ignorait tout, le professeur déboutonna les trois premiers boutons de sa chemise et approcha ses lèvres des siennes sans pour autant les toucher.

« Et visiblement, y a pas que les babouins qui sont en chaleur...On passe à la pratique, nous aussi ? »

S'était-il exclamé, espérant ainsi qu'elle prenne enfin conscience du danger et qu'elle se tire aussi vite qu'elle était entrée.

Disney's Academy


« - Ou c'est de la folie, ou c'est du génie. -Ce qui est étonnant, c'est que souvent ces deux qualités vont ensemble » William Turner & Jack Sparrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Mer 1 Nov - 0:09

Thérapie Shana, act I.
Pas besoin d'une psy, j'fais le travail pour pas un sou.


« La performance est d'un pitoyable... » Bien qu'elle n'ait pas vraiment comprit de quoi il parlait (HS: Je pense qu'on s'est pas comprise sur une phrase parce qu'elle n'a rien simulée mdrr), elle souriait toujours aussi amusée de l'attitude orgueilleuse et fermée du professeur. Pourquoi n'acceptait-il pas un peu de compagnie, un peu d'aide, pourtant si gentiment proposé ? Elle ne voulait pas l'embêter, juste l'aider. Elle ne voulait pas le laisser dans la pénombre, seul avec sa bouteille d'alcool. Elle voulait le sortir de là, et qu'enfin, il sache venir dire à son fils qu'il l'aime, comme il vient de lui avouer à elle. « Bah quoi ? T'essaye de me chauffer depuis tout à l'heure et tu joues la petite prude devant un pauvre petit reportage sur des babouins en chaleur ? » Elle n'essayait pas de le chauffer, elle essayait de le décoincer, nuance. Roulant des yeux, complètement exaspérée devant un tel comportement, elle ôtait ses mains du bras de l'enseignant, déterminée à l'ignorer à son tour. Mais sans qu'elle ne s'y attende, et surtout, sans qu'elle n'ait vu le coup venir, elle sentit une lourde pression sur sa silhouette, perdant l'équilibre et se retrouvant sur le dos, allongée sur le canapé, le vieux Owens penché sur elle. Elle perdait les rennes de la situation, et on ne peut pas le nier, la panique l'envahie l'espace d'un instant. Surtout quand les doigts habiles du plus âgé détachèrent les premières boutons de sa robe, découvrant un peu plus son décolleté. Il s'amusait même à l'y effleurer, du bout de ses doigts, provoquant une légère chaire de poule sur l'épiderme de la jeune femme, dont la respiration était tout à coup saccadée et plus forte. Son cœur s'était emballé sous la stupeur, et elle craignait que sous ses doigts, il ne le sente. Immobile, comme pétrifiée, elle suivait de ses yeux perçants, le regard de Jake, qui approchait dangereusement son visage du sien. Si près de ses lèvres, qu'elle sentait son souffle chaud finir sa course contre celles ci. « Et visiblement, y a pas que les babouins qui sont en chaleur... On passe à la pratique, nous aussi ? » Tentait-il de l'intimider ? De lui faire peur ? Elle avait bien du mal à dissimuler les réelles intentions du plus vieux. Est-ce qu'il était simplement vicieux, et qu'il craquait, ou bien vraiment, jouait-il simplement pour la faire fuir ? Elle doutait longtemps, avant de réaliser qu'il n'avait fait que la repousser tout au long de la soirée. S'il avait voulu "se la faire" comme il semblait vouloir le sous entendre, il lui aurait sauté dessus depuis longtemps. Il allait certainement lui falloir plus de courage pour lui tenir tête, s'il osait la toucher. Mais elle était orgueilleuse, et nullement prête à lui donner raison. Alors inspirant une dernière bouffée d'air, elle redressait légèrement son visage pour braquer ses yeux clair dans les siens, avec insistance. Les traits de son visage étant passés de la stupeur à la détermination.

« Vous n'êtes qu'un vicieux. »

Murmurait-elle les dents serrées, effleurant doucement les lèvres de Jake. La tournure qu'avait prit son petit jeu lui échappait, mais pour autant, l'aspect dangereux qu'il avait prit faisait grimper en elle, une sacrée dose d'adrénaline. Curieuse de tout, elle ne pouvait que que s'impatienter et s'intéresser à la suite des évènements.

« Montrez moi un peu, j'ai bien peur que les gamines ne sachent pas encore si prendre... »

Ajoutait-elle en chuchotant, sans ciller des yeux. Elle se contentait d'écarter légèrement les cuisses, pour que la silhouette de Jake glisse entre elles, la chevauchant plus aisément. Au simple contacte du corps de l'homme contre le sien, et surtout de son bassin, ses joues prirent une teinte rosée, alors que la chaleur les recouvrait. Sa robe si courte avait glissée, dénudant totalement ses cuisses. Elle avait bien conscience qu'elle jouait avec le feu, et la peur qui l'entourait, lui rappelait qu'elle ignorait totalement avec qui elle jouait. Mais c'était plus fort qu'elle. Partir en courant, c'était comme reconnaître sa défaite. Qui plus est, même si elle ressentait une certaine crainte, une angoisse de l'inconnue, elle ne pouvait que reconnaître que là, dans cette position, contre lui, elle sentait une certaine... Envie de voir ou en était les limites de Jake. La respiration toujours aussi irrégulière, elle baissait à cette pensée, les yeux vers les lèvres d'Owens, dont les supérieures disparaissaient sous cette moustache si démodée. Typiquement Américaine. Il avait l'allure d'un Policier Texan, ceux que l'on ne voit que dans les séries TV. Se hissant très légèrement sur ses couches, elle rapprochait son visage du sien, relevant ses yeux aussi, pour mieux chuchoter :

« Vous ne pourrez pas mettre ça sur le dos de l'alcool... Professeur. »

Chuchotait-elle tout bas, en un fin murmure terriblement sensuel. Elle en venait même à se demander d’où elle sortait ce timbre de voix, si peu habituel. S'il voulait lui faire peur, elle aurait sa peau la première. C'est lui qui fuira le premier. Elle hésitait, mais dans une pulsion bien décidée, et un élan de courage surtout, elle rompait la faible distance qu'il restait entre ses lèvres et celles de Jake. Elle les pinçait entre les siennes, très délicatement, priant intérieurement pour qu'il n'ait pas l'haleine d'un véritable alcoolique. Presque sans respirer, elle entrouvrait ses lèvres pour tenter de l'embrasser plus sérieusement, coinçant ensuite la lèvre inférieure de Jake entre ses dents, doucement, avant de le relâcher. - Elle avait souvent vu ça dans les films! -. Visiblement, l'empêcher de boire ce soir était à son avantage. Il n'avait pas l'haleine d'un chacal, et contre toute attente, l'embrasser avait même été... Bon. Elle qui n'avait embrassé personne depuis des années. Un frisson en avait traversé son dos, allant jusqu'à se nicher entre ses reins. Les battements de son cœur avaient redoublés d'intensité, ses mains tremblaient, ses jambes seraient probablement incapables de la soutenir, mais au moins, elle avait récupéré les rennes... C'est donc un regard décidé et implacable, qu'elle enfonçait dans celui de Jake, tout en rapprochant ses cuisses des siennes, passant l'une de ses jambes vers son bassin, l'emprisonnant presque contre elle... Peu expérimentée avec les hommes, il faut bien admettre qu'elle priait au plus profond d'elle même, pour qu'il rende les armes le premier. Mais elle, elle ne cèderait pas...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin + Manager at the Disney's Academy
Evolution chez Disney :
6 / 126 / 12

Ma petite bio : Je suis né à Oklahoma City aux États-Unis, le 21 mars 1978. J'ai donc actuellement 39 ans et je suis américain!



Disney's academy et toi : Je suis professeur de sport et d'entretien du corps à la Disney's Academy



Mon statut marital : Veuf. Je ne cherche pas à me caser mais si tu est majeure et consentante tu peux toujours visiter ma chambre!

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim



Mes petits + : C'est un grand admirateur de Marvel • il fume du matin au soir • il possède plusieurs tatouages • il drague comme il respire • il ne veut pas se caser • il a eu plusieurs conquêtes (il ne les compte plus) • il adore trainer dans les bars le week-end • il a un fils qui a 21 ans avec qui il ne s'entend pas vraiment • il se fiche de son apparence, la classe c'est naturel • Il adore avoir le dernier mot • il possède un comportement très particulier, à la limité du cinglé • Il ressemble étrangement au personnage Jack Sparrow mais n'a jamais pensé à le jouer (ceci dit, il est sans doutes trop vieux maintenant pour ça) • Il n'a jamais été un grand fan de Disney jusqu'à récemment, ceci dit il n'aime que les Disney ou l'humour est bien présent, les trucs gnian-gnian sont loin de lui plaire • il ne supporte pas les faignants • Il dit toujours ce qu'il pense quitte à ce que ça ne plaise pas aux autres • Il est impulsif et extrêmement nerveux • Il possède un labrador qu'il a nommé Lucky (oui il n'a pas cherché loin) • Au cas où ça vous aurait échapé, il fait beaucoup de sport • Il n'accorde pas sa confiance facilement et évite de trop s'attacher aux gens • Il a du sang italien • Il a déjà eu des relations sexuelles à plusieurs (mais seulement avec des femmes) • Il sait jouer de la guitare depuis son adolescence mais n'en joue plus depuis des années • Lorsqu'il ne bosse pas et qu'il n'est pas dans les bars, il passe son temps à jouer à la playstation une bière à la main •

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t361-jake-owens-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t360-jake-owens-cellphone http://disneyacademy.forumactif.com/t348-jake-owens-ft-clayne-crawford http://disneyacademy.forumactif.com/t341-jake-owens
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Mer 1 Nov - 22:06

Thérapie Shana, act I.
shana & jake

Jake n'avait jamais ramené de femmes ici, par respect pour la sienne. Il se trouvait toujours un motel pour copuler ou bien il allait chez ses conquêtes. Aucunes demoiselles, mis à part Shana, n'était entrée chez lui jusqu'ici. Grâce à Dieu il avait retourné la photo de sa belle, être dans une telle situation tout en ayant sa photo à côté de lui était loin de le mettre à l'aise. Mais il ne voulait pas céder pour autant et était déterminé à la faire fuir. « Vous n'êtes qu'un vicieux. » Malheureusement il était tombé sur un adversaire de taille, Shana ne semblait pas vouloir lui échapper, pour son plus grand déplaisir. Lui, vicieux ? oui et il ne le niait pas. Ses instincts primaires lui disaient de la prendre sauvagement sur le canapé. Sa conscience, elle, lui disait que ce n'était pas une bonne idée, que si elle le dénonçait, il pourrait bien perdre et son travail, et Jesse. En plein conflit interne, le professeur cacha ses pensées derrière un sourire malveillant.

« Oh que oui, et ça n'a pas l'air de te déplaire, avoues-le.»

La preuve, voilà qu'elle écartait les cuisses maintenant. Le jeu allait bien trop loin mais hors de question de la laisser gagner le round, elle l'avait cherché, elle allait le trouver. « Montrez moi un peu, j'ai bien peur que les gamines ne sachent pas encore si prendre... » Perdant petit à petit sa patience et son self-control, Jake empoigna l'accoudoir du canapé et le serra de toute sa force. « Vous ne pourrez pas mettre ça sur le dos de l'alcool... Professeur. » Avait-elle murmuré, testant ainsi le professeur qui lui, ne semblait plus d'humeur à plaisanter. Décidé à lui remonter les bretelles, Jake allait s'y apprêter lorsque la jeune femme s'était mise à l'embrasser. Surprit, il ne fit cependant pas de mouvement de recul. Il plissa les yeux alors qu'elle coinçait sa lèvre inférieure entre ses dents. Sentant les mains de Shana trembler, le professeur soupira...pourquoi s'entêtait-elle à ce point si la situation la mettait aussi mal à l'aise ?

« Tu veux vraiment jouer à ce jeu là ? Je te préviens, ne vient pas te plaindre si je te fais sauvagement l'amour, moi aussi je suis plutôt joueur.»

Pour sûr qu'elle ne ressentait pas la moindre envie de copuler avec lui, ses regards de dégoût le confirme. Mais elle l'avait bien trop testé, elle était allée trop loin pour qu'il n'abandonne la partie. Si Shana n'avait aucune conscience du danger, tant pis pour elle, une mauvaise expérience la poussera à comprendre. Jake n'était pourtant pas ce genre d'homme, au fond il n'était pas si affreux qu'il ne le pensait, bien au contraire,  mais déterminé à devenir la pire pourriture de tout les temps (il était bien parti pour alors autant y aller franco), il déboutonna tout de même les derniers boutons de sa robe, dévoilant ainsi les sous-vêtements de la jeune femme.

« Hum, pas mal.»

Avait-il murmuré. "Pas mal" était un petit mot, non, elle était splendide...mais il ne comptait pas le lui dire. Jake lâcha l'accoudoir du canapé pour caresser la douce chevelure de la jeune femme. Il releva son buste puis d'un geste vif, il se débarrassa de son sweat, dévoilant ainsi les nombreux tatouages qu'il possédait sur les bras, les épaules et le torse. Doucement, cherchant à lui donner des frissons, il fit glisser son index le lon de son cou et termina son chemin sur la poitrine de la belle.

« Dernière chance petit chaperon rouge, fuis le grand méchant loup! »

Disney's Academy


« - Ou c'est de la folie, ou c'est du génie. -Ce qui est étonnant, c'est que souvent ces deux qualités vont ensemble » William Turner & Jack Sparrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Mer 1 Nov - 22:55

Thérapie Shana, act I.
Pas besoin d'une psy, j'fais le travail pour pas un sou.


« Oh que oui, et ça n'a pas l'air de te déplaire, avoues-le. » Bon ok, le côté joueur de Jake ne lui déplaisait pas vraiment. Bien qu'il la gênait. Mais elle ressentait là, une telle excitation à le pousser à bout. Elle était élève, lui professeur - bien qu'elle ne soit plus si jeune que ça, elle le restait comparé à lui -il s'arrêterait bien avant d'aller trop loin. Elle avait un peu de mal à croire qu'il puisse réellement aller jusqu'à la toucher. On dit qu'il ne faut jamais jouer avec le feu, mais Shana avait toujours eu pour passion de braver le danger. Il faut dire qu'après avoir fuir sa famille entière, trouver une bonne dose d'adrénaline lui était compliqué. Alors elle lançait les dés.

Elle s'était dit qu'il lui cracherait à la figure, qu'il romprait son baiser, et qu'il abandonnerait. Mais il n'avait eut aucun mouvement de recul, c'était même l'inverse. Ses paupières s'étaient baissées, et elle en venait à se demander s'il n'avait pas finalement, profité de l'instant. Oué, elle pensait détenir les rennes, mais elle les perdait. Son corps tout tremblotant trahissait sa perte d’assurance, qu'elle cachait pourtant dans un regard de braise. « Tu veux vraiment jouer à ce jeu là ? Je te préviens, ne vient pas te plaindre si je te fais sauvagement l'amour, moi aussi je suis plutôt joueur. » Sauvagement ? Sauvagement comme... Comme douloureusement, ou sauvagement comme... Comme on en fantasmerait toute ? Elle ravalait difficilement sa salive, regrettant déjà le petit jeu qu'elle avait démarré. Elle s'était littéralement jetée dans la gueule du loup... Son cerveau encore réaliste lui sommait de s'enfuir, pendant qu'il en était encore temps. Mais son orgueil lui, l'obligeait à fixer Jake avec détermination. Et sous son silence, l'homme déboutonnait les derniers boutons du haut de sa robe, dévoilant son soutiens-gorge - de dentelle noir -, et son ventre jusqu'à son nombril. Un frisson l'envahie au moment même ou la fraicheur de la pièce, rencontrait sa peau dénudé. « Hum, pas mal. » Pas mal ?! Juste pas mal ?! Terriblement blessée dans son orgueil, vexée au plus haut point, elle fronçait les sourcils, la bouche s'ouvrant avec outrance.

« Pas mal ?! Vous devriez peut-être regarder de plus près, c'est vrai qu'à votre âge, c'est plus vraiment ça... »

Rétorquait-elle, laissant un mauvais sourire se dessiner en coin de ses lèvres, sur ses derniers mots. Pas sur que l'attaquer sur son âge soit une idée brillante, après qu'il ait sous entendu lui faire sauvagement l'amour, mais elle n'avait pas vraiment réussit à se retenir. D'ailleurs, elle inspirait un bon coup pour gonfler sa poitrine, espérant qu'il apprécie un peu plus la vue. Mais contre toute attente, il se redressait. Il abandonnait ? Le suivant de ses petits yeux curieux, elle ne put s'empêcher de laisser ses doigts serrer le bord du canapé, quand elle réalisait qu'en réalité, il commençait à ôter ses fringues. Son pull remontait le long de son corps, dévoilant un buste au quelle honnêtement... Elle ne s'attendait pas. Des muscles si bien dessinés, de vrais tablettes de chocolats comme elle n'en n'avait jamais touché. Et ses tatouages... Il était terriblement viril ce type. Pourquoi n’ôtait il jamais son teeshirt à l'école ? Il aurait une fanbase plutôt qu'autant de haters. La bouche entre ouverte, cette fois, elle restait rivée sur le torse de l'enseignant, le fond de sa gorge devenu bien sèche...

« Votre corps ne va vraiment pas avec votre moustache. »

Lançait-elle sans s'en rendre compte, d'une voix aiguë et raillée tant elle était impressionnée. Et quand elle réalisait ses mots, elle fermait un instant ses yeux pour reprendre ses esprits, et s'efforçait de les remonter jusqu'au regard de Jake, pour froncer les sourcils et tenter de reprendre un air des plus impassible.

« Tout aussi vintage que le reste... »

Elle levait les yeux pour ne surtout plus admirer ce corps d’apollon, regrettant tout à coup beaucoup moins l'esprit joueur de Jake. Ce n'est que là qu'elle sentit les doigts de Jake glisser dans son cou, et terminant sa course dans le décolleté de son sous-vêtement, au début de ses jolies formes féminines. Ses doigts étaient suivit d'une petite chaire de poule, qu'il provoquait sur l'épiderme de la jeune femme. Son dégout envers lui semblait s'être envolé avec son sweat, pour autant, elle gardait en tête son sale caractère et son alcoolisme, alors elle ne pouvait pas s'en sentir aisément satisfaite. Pas encore... Ses yeux étaient donc descendus vers le doigts baladeur de Jake, qu'elle suivait comme inquiète qu'il ne se faufile ailleurs. « Dernière chance petit chaperon rouge, fuis le grand méchant loup! » C'était sûrement ce qu'elle devrait faire. Ce qu'elle aurait dur faire. Mais d'un caractère bien trop orgueilleux, elle relevait ses yeux, soutenant les siens, tout en se mordant la lèvre inférieure. Elle allait le regretter, c'est sûr.

« Je crois savoir que dans le conte original... Le grand méchant loup fini par manger le petit chaperon rouge... »

Elle allait trop loin, elle en avait pleinement conscience, et pourtant, elle ne parvenait pas à suivre sa raison. De toute façon, Jake aussi avait encore le temps d'abandonner. Du moins elle aimait se le convaincre. Au pire des cas, il lui restait un verre d'eau plein sur la table, elle pourrait toujours le lui briser sur la tête. Tentant de se redresser, elle abandonnait bien vite sous la carrure de Jake. Et pourtant elle refusait de perdre ainsi les rennes, alors de sa pauvre position, elle se contentait de ce qu'elle pouvait pour gagner un point de plus : Elle remontait un peu plus l'une de ses cuisses, le long du bassin de Jake, et elle ondulait doucement ses hanches, donnant ainsi un léger petit coup de bassin contre le sien. Ce simple contacte l'électrisait elle même, laissant sa peau gagner en chaleur. Et son regard, qui mettait tant Jake au défit, se renfonçait dans le sien, avec insistance. Elle n'avait probablement jamais été aussi peu sur d'elle, tout en laissant penser le contraire sur les moindres traits de son visage. Il y avait de fortes chances pour que Jake comprenne qu'elle voulait jouer les grandes dures sans l'être réellement. Après tout, une véritable allumeuse et croqueuse d'hommes aurait déjà posé ses mains sur lui. Peut-être même qu'elle aurait déjà arraché sa ceinture. Mais Shana elle, serrait toujours le bord du canapé, comme si elle espérait que ce dernier la protégerait. Quoi qu'avait-elle réellement envie d'être protégée ? La situation était dérangeante, mais tellement... Excitante. Elle ne parvenait même plus à savoir si elle espérait vraiment qu'il abandonne, ou qu'il aille plus loin. D'ailleurs, ses yeux s'étaient reposés sur ce torse si cruellement bien dessinée, réchauffant un peu plus ses joues, et laissant sa poitrine se gonfler un peu plus à chaque inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin + Manager at the Disney's Academy
Evolution chez Disney :
6 / 126 / 12

Ma petite bio : Je suis né à Oklahoma City aux États-Unis, le 21 mars 1978. J'ai donc actuellement 39 ans et je suis américain!



Disney's academy et toi : Je suis professeur de sport et d'entretien du corps à la Disney's Academy



Mon statut marital : Veuf. Je ne cherche pas à me caser mais si tu est majeure et consentante tu peux toujours visiter ma chambre!

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim



Mes petits + : C'est un grand admirateur de Marvel • il fume du matin au soir • il possède plusieurs tatouages • il drague comme il respire • il ne veut pas se caser • il a eu plusieurs conquêtes (il ne les compte plus) • il adore trainer dans les bars le week-end • il a un fils qui a 21 ans avec qui il ne s'entend pas vraiment • il se fiche de son apparence, la classe c'est naturel • Il adore avoir le dernier mot • il possède un comportement très particulier, à la limité du cinglé • Il ressemble étrangement au personnage Jack Sparrow mais n'a jamais pensé à le jouer (ceci dit, il est sans doutes trop vieux maintenant pour ça) • Il n'a jamais été un grand fan de Disney jusqu'à récemment, ceci dit il n'aime que les Disney ou l'humour est bien présent, les trucs gnian-gnian sont loin de lui plaire • il ne supporte pas les faignants • Il dit toujours ce qu'il pense quitte à ce que ça ne plaise pas aux autres • Il est impulsif et extrêmement nerveux • Il possède un labrador qu'il a nommé Lucky (oui il n'a pas cherché loin) • Au cas où ça vous aurait échapé, il fait beaucoup de sport • Il n'accorde pas sa confiance facilement et évite de trop s'attacher aux gens • Il a du sang italien • Il a déjà eu des relations sexuelles à plusieurs (mais seulement avec des femmes) • Il sait jouer de la guitare depuis son adolescence mais n'en joue plus depuis des années • Lorsqu'il ne bosse pas et qu'il n'est pas dans les bars, il passe son temps à jouer à la playstation une bière à la main •

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t361-jake-owens-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t360-jake-owens-cellphone http://disneyacademy.forumactif.com/t348-jake-owens-ft-clayne-crawford http://disneyacademy.forumactif.com/t341-jake-owens
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Ven 3 Nov - 2:23

Thérapie Shana, act I.
shana & jake

« Pas mal ?! Vous devriez peut-être regarder de plus près, c'est vrai qu'à votre âge, c'est plus vraiment ça... » Pas de doutes, elle était douée pour les punchlines. Mais il n'avait pas dit son dernier mot, si lui était malvoyant, elle était malentendante. Depuis leur rencontre, elle n'avait cesser de faire la sourde oreille. Jamais il n'avait rencontré de femme aussi obstinée, aussi pénible! Mais au fond, même s'il s'en plaignait, l'avoir comme adversaire était plutôt plaisant. Car oui, il se sentait bien seul, alors une présence, bien que désespérante, était la bienvenue. Si vraiment elle se sentait à la hauteur de relever le défi Jake, alors que la force soit avec elle! Et oui, l'isolement rend les gens fous, lui en était déjà au stade ultime. « Votre corps ne va vraiment pas avec votre moustache. » Mis à part sa réflexion sur sa moustache (la mode de la moustache à la texan reviendra bien un jour), il avait été plutôt heureux du compliment. Oui, il n'était pas peu fier de son corps, son mode de vie laissait certes parfois à désirer mais concernant le sport, il ne plaisantait jamais. Il prenait très au sérieux son jogging matinal et sa muscu' quotidienne. Habitude de soldat, que voulez-vous...

« Je t'avais bien dis que j'étais soldat avant, tu t'attendais à quoi ? J'suis pas prof' de sport pour rien! Quant à la moustache, ça reviendra à la mode, j'ai confiance.»

Elle pouvait bien le critiquer, ses yeux, eux, ne mentaient pas. Sans vouloir s'en vanter (bien qu'il était en droit de le faire, c'est beaucoup d'efforts mine de rien), il faisait toujours cet effet là aux femmes. Shana ne semblait pas déroger à la règle, pour le plus grand bonheur de Jake, qui lui, jubilait. « Je crois savoir que dans le conte original... Le grand méchant loup fini par manger le petit chaperon rouge... » Oui et accessoirement, il y a aussi un chasseur qui l'éventre mais ça, ce n'est peut-être pas utile de le préciser. Intrigué par le comportement de la belle, bien loin de concorder avec son petit corps tremblant, Jake ne savait plus quoi faire. La laisser avoir l'avantage ? hors de question! Lui faire l'amour sauvagement ? il en avait très envie mais vu la peur qu'il lisait dans les yeux de la jeune femme, cela deviendrait plus un viol, non ?

« Mais le petit chaperon rouge n'était pas consentante, elle.»

Avait-il répondu. Bien qu'il était en plein conflit interne, il était allé bien trop loin pour reculer maintenant. Soupirant face à la ténacité de l'étudiante, Jake ne rendit pas pour autant les armes et d'un geste lent, il s'approcha de sa nuque, poussa l'une des mèches gênante qui lui barrait le passage puis vint y déposer quelques doux baisers. Il releva le visage de quelques millimètres seulement pour atteindre son oreille droite et mordilla cette dernière. Il émit un sourire en coin alors qu'il sentait le pouls rapide de la jeune femme, persuadé qu'elle allait bientôt abandonner. Afin de ne pas s'arrêter en si bon chemin, Jake se mit à malaxer la poitrine de la jeune femme d'une main à travers son sous-vêtement puis posa son autre main derrière sa nuque afin d'intensifier le baiser qu'il s'apprêtait à lui offrir.

« Prête à devenir accro à mon corps d’Apollon ? »


Disney's Academy


« - Ou c'est de la folie, ou c'est du génie. -Ce qui est étonnant, c'est que souvent ces deux qualités vont ensemble » William Turner & Jack Sparrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Ven 3 Nov - 11:19

Thérapie Shana, act I.
Pas besoin d'une psy, j'fais le travail pour pas un sou.


« Je t'avais bien dis que j'étais soldat avant, tu t'attendais à quoi ? J'suis pas prof' de sport pour rien! Quant à la moustache, ça reviendra à la mode, j'ai confiance. » Honnêtement, avec les litres de bière et de whisky qu'il semble siroter tous les jours, et toutes les nuits, elle ne s'attendait vraiment pas à un tel corps. Aussi bien sculpté, et aussi bien... Musclé. Elle pensait y voir un ventre bedonnant, des poils partout, et peut-être même, une odeur malsaine. Et finalement, la vue était vraiment à son gout. Elle qui n'avait laissé aucun homme la toucher depuis des années, s'était souvent laissé à s'imaginer un prince avec ce genre de corps. Bien que dans ses rêves les plus fous, elle n'avait pas pensé à y ajouter ces sexy tatouages un peu partout. Elle y pensera la prochaine fois. Jake en avait des épaules aux bras, à la main, en passant par le torse... Elle se demandait même si son pantalon n'en cachait pas d'autres.

« Rassurez vous, le plus connu des héros de jeu vidéo porte la moustache. »

Pas sur que de le comparer à Mario et Luigi soit très glorieux, mais elle voulait le taquiner et le rendre fou, pas le complimenter comme ses yeux le faisaient depuis qu'il avait tombé le pull. « Mais le petit chaperon rouge n'était pas consentante, elle. » Elle ouvrit la bouche, le sourire se dessinant sur ses lèvres, mais aucun son n'en sorti. Elle ne trouvait rien à répondre. Il lui avait cloué le bec, pour la première fois de la soirée. Car oui, si elle le cherchait autant, elle ne pouvait pas lui dire qu'elle ne l'était pas, consentante. D'autant plus que, avant qu'il ôte son haut, elle n'était franchement pas très certaine de l'être. Mais à présent, ses yeux louchaient tellement sur ce corps de soldat viril, qu'elle n'avait plus qu'une envie : pouvoir poser ses doigts sur lui. Mais son inexpérience la laissait timide pour le moment. Elle n'avait pas touché d'homme depuis quoi ? 6 ou 7 ans. Peut-être plus. Et ses deux petites expériences en la matière ayant été pitoyables, on ne peut que reconnaître qu'elle était plutôt stressée, à l'idée de laisser son corps au professeur, qui venait de lui sous entendre être capable de lui faire l'amour aussi sauvagement que le babouin. Même si l'idée était excitante, après tout, pour elle qui n'était jamais grimpé aux rideaux, ça restait un fantasme inavoué. Alors si une partie d'elle avait envie de fuir loin d'ici, l'autre au contraire, n'attendait qu'une seule chose : Que Jake lui arrache ses vêtements, et la prenne sur ce canapé, sans perdre une seconde. Ce qu'il semblait s'être mis en tête, puis que le temps qu'elle se batte avec sa conscience, il venait de glisser ses doigts dans sa nuque pour y repousser ses cheveux longs, et avant même qu'elle ne le réalise, les lèvres et la moustache de l'homme étaient plongées dans son cou, couvrant de baiser sa fine peau frissonnante. Ce frisson lui traversait tout le corps, au simple contacte de la bouche de Jake contre son épiderme. Cette douce chaleur s’écrasait dans ses reins, éveillant chez elle un certain désir qu'elle n'avait pas ressenti depuis si longtemps. Ses mains en tremblaient encore plus, mais cette fois ci, ce n'était plus seulement par la peur. Machinalement, elle avait penché doucement la tête, laissant à Jake plus d'espace pour jouer, tant elle appréciait l'offrande. Lui qui avait sous entendu se la jouer à la Grey, il était bien tendre pour un sauvageon. Délicatement, elle avait remonté ses mains, et ses doigts étaient venus entourer et serrer les grands bras musclés de son amant, se laissant aller enfin, à oser le toucher. Un touché qu'elle savourait, tant les formes durs et si bien sculpté des bras de Jake étaient à son gout. Il lui faisait un effet qu'elle ne ce serait jamais imaginé. A tel point que ses cuisses se refermaient sur le bassin du jeune homme, cherchant son contact. Quand il eu fini de jouer dans son cou, elle sentit sa main se glisser sous sa nuque. Ses yeux verts se relevèrent alors vers les siens, tendit que son cœur battait à une vitesse folle. « Prête à devenir accro à mon corps d’Apollon ? » Pourquoi est-ce qu'elle en était arrivée là déjà ? Ha oui, parce qu'elle était terriblement stupide... Elle qui ne contre disait personne quand on la traitait de sainte ni touche, elle qui ne laissait personne la toucher, jamais elle ne ce serait imaginer qu'elle puisse finir comme ça, dans les bras d'un alcoolique chronique, probablement juste pour une nuit, à jouer les allumeuse qu'elle n'a jamais vraiment été. Enfin certes, elle l'a peut-être toujours été dans son attitude, mais jamais dans ses faits. Pourtant, elle aurait dû s'en sentir pitoyable, facile, honteuse... Et non. Elle n'y parvenait pas. Elle avait même au contraire, cette étrange sensation de satisfaction qui l'envahissait. Parce que là, emprisonnée sous le corps si fort de Jake, envahie par la chaleur de l'homme, ses baisers, ses doigts... Elle était bien là. Elle se sentait en sécurité, alors qu'après ses dires, elle aurait dû être méfiante. Peut-être était-elle trop naïve, ou juste guidée par ses besoins primaires, qu'elle n'avait pas assez satisfaits ces dernières années. Quoi qu'il en soit, elle n'avait absolument pas l'envie de reculer, ni même de l'arrêter. Elle voulait s'offrir à lui, elle voulait ressentir quelque chose, elle voulait dépasser ses limites. Elle savait que lui était l'homme de la situation.

(suite en hide)


( hs: A topic olé olé, gif olé olé!  :nian: )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin + Manager at the Disney's Academy
Evolution chez Disney :
6 / 126 / 12

Ma petite bio : Je suis né à Oklahoma City aux États-Unis, le 21 mars 1978. J'ai donc actuellement 39 ans et je suis américain!



Disney's academy et toi : Je suis professeur de sport et d'entretien du corps à la Disney's Academy



Mon statut marital : Veuf. Je ne cherche pas à me caser mais si tu est majeure et consentante tu peux toujours visiter ma chambre!

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim



Mes petits + : C'est un grand admirateur de Marvel • il fume du matin au soir • il possède plusieurs tatouages • il drague comme il respire • il ne veut pas se caser • il a eu plusieurs conquêtes (il ne les compte plus) • il adore trainer dans les bars le week-end • il a un fils qui a 21 ans avec qui il ne s'entend pas vraiment • il se fiche de son apparence, la classe c'est naturel • Il adore avoir le dernier mot • il possède un comportement très particulier, à la limité du cinglé • Il ressemble étrangement au personnage Jack Sparrow mais n'a jamais pensé à le jouer (ceci dit, il est sans doutes trop vieux maintenant pour ça) • Il n'a jamais été un grand fan de Disney jusqu'à récemment, ceci dit il n'aime que les Disney ou l'humour est bien présent, les trucs gnian-gnian sont loin de lui plaire • il ne supporte pas les faignants • Il dit toujours ce qu'il pense quitte à ce que ça ne plaise pas aux autres • Il est impulsif et extrêmement nerveux • Il possède un labrador qu'il a nommé Lucky (oui il n'a pas cherché loin) • Au cas où ça vous aurait échapé, il fait beaucoup de sport • Il n'accorde pas sa confiance facilement et évite de trop s'attacher aux gens • Il a du sang italien • Il a déjà eu des relations sexuelles à plusieurs (mais seulement avec des femmes) • Il sait jouer de la guitare depuis son adolescence mais n'en joue plus depuis des années • Lorsqu'il ne bosse pas et qu'il n'est pas dans les bars, il passe son temps à jouer à la playstation une bière à la main •

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t361-jake-owens-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t360-jake-owens-cellphone http://disneyacademy.forumactif.com/t348-jake-owens-ft-clayne-crawford http://disneyacademy.forumactif.com/t341-jake-owens
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Ven 3 Nov - 20:58

Disney's Academy


« - Ou c'est de la folie, ou c'est du génie. -Ce qui est étonnant, c'est que souvent ces deux qualités vont ensemble » William Turner & Jack Sparrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Sam 4 Nov - 10:27

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin + Manager at the Disney's Academy
Evolution chez Disney :
6 / 126 / 12

Ma petite bio : Je suis né à Oklahoma City aux États-Unis, le 21 mars 1978. J'ai donc actuellement 39 ans et je suis américain!



Disney's academy et toi : Je suis professeur de sport et d'entretien du corps à la Disney's Academy



Mon statut marital : Veuf. Je ne cherche pas à me caser mais si tu est majeure et consentante tu peux toujours visiter ma chambre!

Mon adresse postale : Je vis dans un appartement à Anaheim



Mes petits + : C'est un grand admirateur de Marvel • il fume du matin au soir • il possède plusieurs tatouages • il drague comme il respire • il ne veut pas se caser • il a eu plusieurs conquêtes (il ne les compte plus) • il adore trainer dans les bars le week-end • il a un fils qui a 21 ans avec qui il ne s'entend pas vraiment • il se fiche de son apparence, la classe c'est naturel • Il adore avoir le dernier mot • il possède un comportement très particulier, à la limité du cinglé • Il ressemble étrangement au personnage Jack Sparrow mais n'a jamais pensé à le jouer (ceci dit, il est sans doutes trop vieux maintenant pour ça) • Il n'a jamais été un grand fan de Disney jusqu'à récemment, ceci dit il n'aime que les Disney ou l'humour est bien présent, les trucs gnian-gnian sont loin de lui plaire • il ne supporte pas les faignants • Il dit toujours ce qu'il pense quitte à ce que ça ne plaise pas aux autres • Il est impulsif et extrêmement nerveux • Il possède un labrador qu'il a nommé Lucky (oui il n'a pas cherché loin) • Au cas où ça vous aurait échapé, il fait beaucoup de sport • Il n'accorde pas sa confiance facilement et évite de trop s'attacher aux gens • Il a du sang italien • Il a déjà eu des relations sexuelles à plusieurs (mais seulement avec des femmes) • Il sait jouer de la guitare depuis son adolescence mais n'en joue plus depuis des années • Lorsqu'il ne bosse pas et qu'il n'est pas dans les bars, il passe son temps à jouer à la playstation une bière à la main •

Voir le profil de l'utilisateur http://disneyacademy.forumactif.com/t361-jake-owens-my-disneyface http://disneyacademy.forumactif.com/t360-jake-owens-cellphone http://disneyacademy.forumactif.com/t348-jake-owens-ft-clayne-crawford http://disneyacademy.forumactif.com/t341-jake-owens
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Sam 4 Nov - 22:26

Disney's Academy


« - Ou c'est de la folie, ou c'est du génie. -Ce qui est étonnant, c'est que souvent ces deux qualités vont ensemble » William Turner & Jack Sparrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   Sam 4 Nov - 23:41

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Thérapie Shana | Jake Owens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thérapie Shana | Jake Owens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disney's Academy :: Et ils vécurent heureux, pour toujours :: Les archives :: Les rps-
Sauter vers: